Trois militaires maliens ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi dans une attaque près de Koro, dans le centre du pays, près de la frontière burkinabè, a-t-on appris auprès d’une source sécuritaire malienne. Une position de l’armée à Birga-Peul a été attaquée vers 23H00 GMT par des «individus non identifiés», a précisé cette source à l’AFP, faisant état d’un bilan de trois morts appartenant à la Garde nationale, une composante de l’armée. Deux véhicules de la Garde nationale ont été calcinés et un troisième a été capturé par les assaillants, selon la même source. Le centre du Mali est pris dans un tourbillon de violences depuis l’apparition en 2015 d’un groupe jihadiste mené par le prédicateur peul Amadou Koufa, qui a largement recruté au sein de sa communauté. Les affrontements se sont multipliés entre les Peuls, majoritairement éleveurs, et les ethnies bambara et dogon pratiquant essentiellement l’agriculture, qui ont créé leurs «groupes d’autodéfense» notamment en s’appuyant sur les chasseurs traditionnels «dozos».