Le Premier ministre malien, Boubou Cissé, a annoncé le recrutement de 10.000 hommes pour renforcer la présence des Forces armées maliennes (Fama) sur l’ensemble du territoire, dans le cadre du nouveau concept opérationnel adopté par le Conseil supérieur de la défense, rapporte mercredi l’agence de presse malienne (AMAP).Le chef du gouvernement, qui est au deuxième jour de sa visite dans la région de Gao (Nord) a, également, annoncé le retour très prochain de l’Armée à Labbezanga, à la frontière avec le Niger. « Le chef d’état-major général des Armées et le ministre de la Défense ont proposé au gouvernement, pendant le Conseil supérieur de la défense, un document qui a été accepté et qui sera le nouveau concept opérationnel. Il y aura, dans ce nouveau concept opérationnel, un recrutement de 10.000 hommes supplémentaires. Cela va permettre à nos forces de défense et de sécurité d’être beaucoup plus présentes en quantité et en qualité dans les zones où elles ne l’ont pas été ces derniers temps », a expliqué M. Cissé. Quant au retour des Fama à Labbezanga, il se fera dans les semaines à venir, avec un effectif plus important et des moyens adéquats pour assurer la quiétude et la sécurité des populations, a ajouté le chef du gouvernement. L’annonce de recruter 10.000 hommes et de renforcer l’effectif des forces maliennes intervient dans un contexte de dégradation de la situation sécuritaire et de montée en cadence des attauqes djihadistes. Dimanche  26 janvier, au moins 20 gendarmes ont perdu la vie dans le centre du Mali. Ils étaient stationnés dans un camp militaire situé à 85 kilomètres de la frontière avec la Mauritanie.