L’ancien Premier ministre malien Modibo Keïta, chef de gouvernement de 2015 à 2017, est décédé à 78 ans, a annoncé samedi l’actuel titulaire du poste, Moctar Ouane. Modibo Keïta est la dernière personnalité politique malienne à disparaître récemment. Son décès survient au lendemain des obsèques de Soumaïla Cissé, éminente figure de l’opposition et trois fois candidat malheureux au second tour de la présidentielle. L’ancien président Moussa Traoré et l’ex-président Amadou Toumani Touré se sont éteints en septembre et novembre. Le Premier ministre de transition n’a pas précisé les causes de la mort de Modibo Keïta. Sur les réseaux sociaux, il a salué «la mémoire du grand commis de l’Etat et de l’homme pétri de nos valeurs ancestrales de probité, d’honneur et de dignité». Modibo Keïta avait été de janvier 2015 à avril 2017 le troisième chef de gouvernement d’Ibrahim Boubacar Keïta, élu président en 2013 et réélu en 2018, et l’un des six Premiers ministres à servir sous ce dernier jusqu’à ce qu’il soit renversé le 18 août 2020.