Le Conseil national des enseignants du supérieur (Cnes), et suite à sa dernière assemblée générale,

a dressé une plateforme de revendications qui sera prochainement soumise au ministère de tutelle, malgré le gel par cette dernière de toutes les activités du conseil. Selon un communiqué dont Reporters détient une copie, le Cnes revendique entre autres la révision des salaires, la prise en charge du problème du logement, la démocratisation de l’université à travers l’élection des responsables et l’ouverture de débats sur la loi fondamentale de l’enseignant supérieur.