Le Championnat du Monde de handball qu’abritera l’Egypte du 13 au 31 janvier approche à grands pas. Malgré l’annulation de la dernière phase de préparation censée se tenir à Manama (Bahreïn), l’équipe nationale s’apprête à aborder ce rendez-vous « dans la sérénité », selon Habib Labane, président de la Fédération algérienne de la discipline (FAHB).

A défaut de rallier le Bahreïn, le sept national est rentré à Alger pour effectuer les derniers réglages avant d’entamer le tournoi mondial dans 8 jours contre le Maroc. En dépit de ce couac dans le calendrier de préparation, le patron de la FAHB a tenu à assurer, dans un entretien accordé à El Heddaf TV, que « la préparation se déroule dans la sérénité. L’équipe se prépare sans arrêt depuis le 02 décembre dernier. Ça va continuer ainsi jusqu’à la fin du dernier cycle de préparation le 13 janvier prochain. Le 12 du mois on se rendra en Egypte. Pour le moment ça se passe bien.»

Signaux rassurants
L’homme fort de la petite balle Dz estime que « l’équipe se prépare de manière correcte. C’est ce que je peux vous dire. Après, les conditions sont celles qu’on a toujours eues. Je pense qu’on les a mis dans les meilleures conditions possibles. Même les entraîneurs ne s’en plaignent pas. Certes, il y a quelques fois des contretemps par rapport à la salle et le froid qu’il y a actuellement. Mais c’est des choses qu’on est en train de gérer. La préparation se fait d’une manière correcte. Il n’y a pas de problèmes majeurs.»
Toutefois, la contrainte de renoncer, à défaut d’un vol direct vers le Bahreïn, à l’ultime étape préparatoire, ne devrait pas vraiment perturber les plans. Surtout qu’ « après le retour de Pologne, le staff technique a constaté que les joueurs étaient un peu fatigués. Partir au Bahreïn c’était un peu long comme voyage. De plus on devait jouer deux matchs puis entamer la compétition pour le 14, les entraîneurs ont demandé à ce qu’on fasse l’impasse sur le stage et continuer à travailler ici pour éviter toutes éventuelles blessures ou état de fatigue. C’est la raison principale de l’annulation.»

Le Maroc comme porte vers le second tour
Globalement, Labane pense que le sept national est prêt estimant que « le niveau affiché lors des matchs amicaux est un paramètre qui nous permet d’aborder le Championnat du Monde d’une bonne manière. J’ai été agréablement surpris parce que l’équipe nationale n’a pas participé à des matchs de ce niveau depuis 2015. Même la compétition que l’équipe a faite en 2015, on avait terminé derniers.»
Pour ce rendez-vous égyptien Labane annonce que « le premier objectif sera de qualifier l’équipe au deuxième tour et aller gagner le maximum de matchs. Après, pour se qualifier au Tour principal il faudra gagner au moins un match.» D’après le successeur de Saïd Bouamra juge « l’adversaire qui nous est accessible est certainement le Maroc. On a une idée de comment on doit faire au premier tour pour se qualifier au second. Le niveau qu’on a montré en Pologne nous permet d’espérer de faire des matchs d’un certain niveau.» Ce derby maghrébin sera donc décisif pour la suite de l’épreuve. Et ce sera le premier test pour les poulains d’Alain Portes. La pression sera là d’emblée. Et il faudra la gérer.