Miloud Brahimi, un des avocats des prévenus dans l’affaire qui implique les deux anciens patrons de l’ex-DRS, le frère conseiller de l’ancien président de la République et Louisa Hanoune, se dit «soulagé» par la réponse apportée par la Cour suprême qui a accepté le pourvoi en cassation. Il fait part de son souhait de voir le dossier traité loin des «considérations politiques ou politiciennes».

Reporters : La Cour suprême a accepté, ce mercredi 18 novembre, le pourvoi en cassation introduit par les prévenus dans l’affaire impliquant les généraux Toufik et Tartag, Saïd Bouteflika et la cheffe du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune. Cela signifie quoi pour vous en tant qu’avocat des accusés ?
Miloud Brahimi : Cela signifie que la justice a retrouvé ses droits. Pour nous, cela constitue un soulagement. Nous avons un grand espoir que la décision à venir soit conforme à la loi et à la justice. Nous avions réclamé lors du premier traitement de l’affaire l’acquittement, malheureusement on ne nous a pas entendus. Mais désormais, nous avons un grand espoir que cette fois-ci les choses seront différentes et que les accusés seront rétablis dans leurs droits.

Du point de vue de la procédure, comment va évoluer le nouveau traitement de l’affaire ?
Le dossier va revenir au Tribunal militaire de Blida et ce dernier va désigner la composante des magistrats qui sera chargée de statuer à nouveau sur le dossier. En termes de temps, je pense que le dossier reviendra au maximum dans un mois au niveau du Tribunal militaire de Blida qui fixera l’audience dans les jours ou les semaines qui suivront.

N’y aurait-il pas de considérations politiques dans cette évolution ?
Ce qui est désigné par «politique» explique plutôt la condamnation des accusés pour lesquels nous nous sommes constitués en collectif de défense. J’espère que la prochaine fois, le dossier sera traité en dehors et loin de toute considération politique ou politicienne. A ce titre, je suis très optimiste quant au résultat final dans cette affaire.

Qu’est-ce qui motive votre optimisme ?
Je suis avocat et homme de droit, mon intérêt consiste à défendre la loi. Et dans ce dossier, la loi est tout à fait favorable aux prévenus. C’est la raison de mon optimisme. Notre rôle consiste justement à défendre l’application de la loi. <