Le titre du meilleur poète du 3e Festival national de poésie des jeunes de Mostaganem, clôturé samedi dernier, a été attribué à Mahmoud Benzaza de la wilaya de Ouargla dans la catégorie « poésie arabe classique ». Le 2e prix de cette manifestation culturelle, ouverte le 29 janvier dernier, a été décerné à Mohamed Salim Midaoui de Laghouat, tandis que le 3e Prix est revenu à Seif Eddine Yaich de Constantine. La cérémonie de clôture, organisée à la maison de la culture « Ould Abderrahmane Kaki », a également vu le jeune poète Maâtaoui Hocine de M’sila remporter le 1er prix dans la catégorie «Melhoun» (dialecte), suivi de Bahmani Mohamed Tayeb (Ouargla) et Sasfa Ahmed (Tiaret). .Cette rencontre, qui s’est tenue sous le slogan «L’unité nationale dans la poésie algérienne», a vu la participation de quelque 70 poètes issus de 25 wilayas. L’évènement a été aussi mis à profit pour la tenue de la 3e Conférence nationale de la poésie des jeunes, animée par des enseignants et chercheurs, en plus des soirées artistiques en genres chaâbi, bedoui et andalou organisées au camp de jeunes de Salamandre. La promotion des jeunes talents constitue l’objectif essentiel de ce rendez-vous culturel initié par la Direction de la jeunesse et des sports en coordination avec la ligue locale des activités culturelles et scientifiques « El-Wiam ».