Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a co-présidé mardi à Kef (Tunisie), avec la Cheffe du Gouvernement tunisien Mme Najla Bouden, la cérémonie de commémoration du 64ème anniversaire des événements de Sakiet Sidi-Youcef.

A cette occasion, M. Benabderrahmane et Mme Najla Bouden se sont recueillis à la mémoire des victimes des événements de Sakiet Sidi-Youcef, devant la stèle commémorative érigée en leur mémoire, et récité la Fatiha du Saint Coran.

“Ma présence aujourd’hui parmi vous pour commémorer l’anniversaire de cette épopée héroïque intervient à la demande du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune qui veille à conférer à nos relations avec la Tunisie, pays frère, un caractère spécial et privilégié au regard des liens de fraternité, de bon voisinage, d’histoire et de destin communs liant les deux pays”, a indiqué le Premier ministre dans son allocution.

“Cette sincère volonté qui empreint la coopération entre l’Algérie et la Tunisie a été exprimée par les Présidents des deux pays à l’occasion de la visite du Président Tebboune dans son deuxième pays, la Tunisie, les 15 et 16 décembre 2021, laquelle a été couronnée par la signature de plusieurs accords bilatéraux dans divers domaines, économique, culturel et social, outre la Déclaration de Carthage qui dessine des contours prometteurs pour la promotion de nos relations”, a-t-il soutenu.

“Ces événements ont montré, à l’époque, au monde entier la barbarie de l’occupation française, ses méthodes ignobles et ses politiques répressives envers les peuples en quête de liberté, tout en permettant d’attirer l’attention de l’opinion publique sur la Révolution algérienne et le niveau qu’elle avait atteint en terme d’organisation et de puissance, une révolution qui avait réussi à déstabiliser l’occupant qui croyait avoir mis en place tous les moyens militaires pour l’éttouffer”, a affirmé le Premier ministre.

M. Benabderrahmane a rappelé que “les sacrifices de nos vaillants chouhada tombés lors de ces massacres odieux, resteront une source d’inspiration pour les prochaines générations pour qu’elles puissent saisir le véritable sens de la fraternité et de la solidarité, réitérant “la forte volonté de l’Algérie” et sa détermination à renforcer les liens entre les deux pays, notamment la fraternité et la cohésion, en sus du raffermissement des liens de coopération bilatérale dans tous les domaines”.

Aïmene Benabderrahmane, s’est entretenu par la suite avec la cheffe du gouvernement tunisien Najla Bouden.

Au cours de cette rencontre, les deux parties ont évoqué les moyens de promouvoir les relations bilatérales notamment concernant le développement des zones frontalières entre les deux pays.

Dans le cadre de ces festivités commémoratives, le Premier ministre, ministre des Finances, et la délégation qui l’accompagne, ont visité une exposition de photos et de documents historiques évoquant ces événements où le sang des deux peuples algérien et tunisien a coulé, dans la commune de Sakiet Sidi-Youcef.

M. Benabderrahmane est accompagné, des ministres de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire Kamel Beldjoud, et des Moudjahidine et Ayants-droits Laïd Rebiga.