A l’approche du mois de Ramadan, la Protection civile et la DGSN renforcent leur travail de sensibilisation pour appeler à la prudence afin de réduire les accidents de la route, mais également pour le respect des mesures de prévention contre la propagation de la Covid-19.

PAR NAZIM B.
C’est ainsi que la Protection civile a appelé les citoyens à faire preuve de «prudence» pour éviter les accidents de la route ainsi que les accidents domestiques, alors que débute cette semaine le mois de Ramadhan, dans un contexte sanitaire marqué cette année encore par la persistance de la pandémie du Coronavirus. «En prévision du mois sacré de Ramadhan et vu la persistance de la situation pandémique à travers le pays et dans le monde entier, la Direction générale de la Protection civile invite tous les citoyens à prendre les précautions nécessaires et à faire preuve de prudence, en mettant pleinement en œuvre les mesures préventives liées à la Covid-19, à travers le respect des règles’, a-t-elle indiqué dans un communiqué. La Direction générale de la Protection civile a insisté, à ce titre, sur l’importance de «se laver les mains à chaque fois» et sur le «respect de la distanciation physique».
Concernant les accidents de la route et les accidents domestiques, la Protection civile rappelle «à l’ensemble des citoyens les différents conseils et mesures de sécurité pour éviter les divers accidents». Elle a souligné, dans ce contexte, la nécessité de «faire preuve de prudence en respectant certaines règles et consignes de sécurité de base pour éviter les risques liés au jeûne», mettant en garde contre le danger de l’excès de vitesse, plus particulièrement durant les dernières minutes précédant la rupture du jeûne ou le début du confinement dans certaines wilayas, mais aussi contre la fatigue, l’empressement, la somnolence et la baisse de vigilance qui aggravent le risque d’accident, particulièrement pour les chauffeurs de bus, taxi et camion qui font de longs trajets. La Protection civile recommande aux usagers de la route de «respecter le code de la route, d’éviter les excès de vitesse, de respecter la distance de sécurité et de faire des pauses en cas de fatigue ou somnolence», exhortant les motards à porter un casque.
Pour sa part, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a lancé, depuis hier, une large campagne nationale de sensibilisation sur la sécurité routière pendant le mois de Ramadhan visant à réduire les accidents de la circulation et à sensibiliser le citoyen quant à l’importance du respect du code de la route. Intervenant à l’occasion du coup d’envoi officiel de la campagne nationale de sensibilisation sur la sécurité routière, le chef d’escadron de sécurité routière relevant du service de wilaya de la Sûreté publique, le lieutenant Djilali Salim, a indiqué que dans le cadre des efforts de la DGSN visant à assurer la sécurité aux citoyens et à préserver leurs biens, cette campagne a été lancée à travers toutes les wilayas du pays sous le thème «Ramadhan sans accidents de la route» et se poursuivra jusqu’à l’Aïd El Fitr, avec pour objectif de sensibiliser les conducteurs à l’importance du respect du code de la route et d’éviter la conduite dangereuse qui est à l’origine de nombreux accidents. Le même responsable a ajouté que c’est en prévision du mois de Ramadhan et compte tenu du prolongement des horaires du confinement jusqu’à 23H, que la DGSN a initié cette campagne de sensibilisation et de prévention. Différentes unités de police, des patrouilles de radars, des unités de la sécurité routière ont été mobilisées, à cet effet, au niveau des grands axes routiers pour sensibiliser les citoyens à une conduite prudente durant les heures précédant la rupture du jeûne.
La caravane de sensibilisation a démarré à partir du siège du service de wilaya de la Sûreté publique de Bab Ezzouar vers plusieurs points à Alger Centre, notamment les barrages et les points de contrôle. n