Par Sihem Bounabi
Dans le cadre de la lutte contre l’émigration clandestine, les Garde-côtes des Forces navales de l’Armée nationale populaire (ANP) ont mis en échec des tentatives d’émigration clandestine de 110 individus à bord d’embarcations de construction artisanale à Oran, Chlef, Annaba, Béjaïa et El-Tarf durant la période du 3 au 9 février courant, selon le bilan opérationnel de l’ANP publié hier dans un communiqué du ministère de la Défense nationale.
Pour rappel, selon le bilan opérationnel de l’ANP en 2020, l’Armée a arrêté plus de 8 000 candidats à l’émigration clandestine à partir des côtes algériennes. « Dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine, le bilan de l’ANP fait état de l’arrestation de 8 184 candidats à l’émigration clandestine via des embarcations de construction artisanale », était-il indiqué. Dans un contexte marqué par une crise socio-économique accentuée par la pandémie de la Covid-19 et la fermeture des frontières, aiguisant la convoitise des passeurs, de plus en plus d’Algériens s’embarquent sur des rafiots au péril de leur vie. Ils se retrouvent souvent soit dans des camps de fortune soit déférés devant la justice.
Un mal profond qui ronge la société algérienne dans toutes ses franges n’épargnant ni femmes, ni enfants et qui continue d’endeuiller les familles avec des centaines de disparus et des corps rejetés par la mer.
En plus du phénomène des harraga, l’Armée algérienne redouble d’effort dans le cadre de la lutte contre l’émigration clandestine au niveau des frontières terrestres avec l’interception, durant la période du 3 au 9 février courant, de 169 immigrants clandestins de différentes nationalités appréhendés à Adrar, Bordj Badji-Mokhtar, Tlemcen, Nâama et Illizi.
Contrebande
et narcotrafic
en ligne de mire
Dans le cadre de la lutte anti-terroriste, des détachements de l’ANP ont découvert et détruit, à Tébessa et Skikda, une casemate de groupes terroristes et une bombe de confection artisanale, tandis qu’un fusil à répétition a été saisi à Médéa. Par ailleurs, dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et en continuité des efforts intenses visant à venir à bout du fléau du narcotrafic en Algérie, des détachements combinés de l’ANP, en coordination avec les différents services de sécurité dans diverses opérations exécutées à travers plusieurs Régions militaires, ont arrêté 16 narcotrafiquants et saisi 19 quintaux que les bandes criminelles ont tenté d’introduire à travers les frontières avec le Maroc. Dans le cadre de ses opérations, au niveau des territoires des 2e et 3e Régions militaires, plus de 78 700 comprimés psychotropes ont été saisis dans diverses opérations.
Par ailleurs, dans le cadre de la lutte contre la contrebande, des détachements de l’ANP ont intercepté, à Tamanrasset, In Guezzam, Bordj Badji-Mokhtar et Djanet, 75 individus et saisi 19 véhicules, 153 groupes électrogènes, 92 marteaux piqueurs, 10 tonnes de mélange de pierres et d’or brut, des outils de détonation et d’autres équipements utilisés dans des opérations d’orpaillage illicites, ainsi que 66 tonnes de denrées alimentaires destinées à la contrebande. De même, des tentatives de contrebande de grandes quantités de carburant s’élevant à 30 987 litres ont été déjouées à Tébessa, El-Tarf, Souk Ahras, Adrar et Bordj Badji-Mokhtar. n