Des quantités importantes de produits alimentaires et non alimentaires ont été saisies à Oran et dans différentes wilayas de la région Ouest du pays suite au renforcement des mesures de lutte contre la spéculation et la commercialisation des denrées périmées en cette conjoncture sanitaire, a-t-on appris dimanche auprès des services compétents. A Oran, les services de la Gendarmerie nationale, en coordination avec les agents de contrôle de la Direction du commerce, ont procédé dernièrement à la saisie de 91 quintaux et 95 kilogrammes de farine destinée à la spéculation et entreposée dans un garage de la région de Béthioua, a-t-on indiqué de même source en signalant l’arrestation du propriétaire de la marchandise et sa présentation devant le procureur de la République près le tribunal d’Arzew. A Saïda, les gendarmes ont saisi plus de 4.100 paires de gants médicaux, 182 flacons d’alcool chirurgical et 163 autres contenant du gel antiseptique pour les mains, et ce, suite à l’interception d’un véhicule sur un tronçon de la route nationale 92 (RN92) menant vers Sidi Bel-Abbès, a-t-on fait savoir, ajoutant que les mesures légales ont été prises à l’encontre du transporteur qui ne disposait ni de facture ni de registre de commerce. Dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, les services de la Sûreté de daïra de Merine ont saisi, quant à eux, plus de 75 quintaux de farine à l’intérieur de deux camions, opération ayant également donné lieu à la présentation de quatre individus devant le magistrat compétent qui a ordonné leur placement sous mandat de dépôt pour avoir activé sans registre de commerce et sans facture, ainsi que pour usage de faux document. A Sidi Bel-Abbès, il est aussi fait état de la saisie, par les services de la Sûreté de daïra de Sfisef, de près de 8 quintaux de miel dont le propriétaire a été traduit en justice pour absence de registre de commerce et d’autorisation spécifique à ce type de produit.
Les services de la 6ème Sûreté urbaine de la ville de Sidi Bel-Abbès ont, eux, saisi plus de 400 kg de café, dont une partie périmée tandis que l’autre ne comportait pas mention de la date d’échéance, a-t-on indiqué de même source, affirmant que cette marchandise a été détruite en présence d’un représentant de la Direction du commerce. A Tiaret, les services de la Gendarmerie nationale ont, de leur côté, saisi 2,6 quintaux de viande blanche périmée qui était transportée à bord d’un camion dépourvu, de surcroît, d’un système de refroidissement, et dont le conducteur a été arrêté pour avoir tenté de distribuer cette viande aux boucheries de la commune d’Aïn Deheb alors qu’il ne disposait d’aucune attestation des services vétérinaires. n