La forte implication de la société civile dans les efforts de lutte contre la pandémie de la Covid-19 aux côtés des citoyens et des professionnels de la santé a été mise en exergue, hier, par le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid.

Par Sihem Bounabi
Il a tenu «au nom de l’Etat et en particulier au nom de la famille médicale nationale» à remercier les hommes et les femmes des associations : «A tous les plus beaux et sublimes sens de gratitude et d’admiration qu’ils ont si bien mérité.».
S’exprimant à l’occasion de la conférence nationale sur le rôle de la société civile dans la sensibilisation contre la Covid-19, qui entre dans le cadre du projet de coopération entre l’Algérie et l’Union européenne (UE), le ministre de la Santé a souligné qu’«aujourd’hui, après avoir enregistré une baisse significative du nombre de contaminations par ce virus, il est temps de reconnaître la générosité de la société civile qui a présenté une belle image en se tenant aux côtés des professionnels de santé. Qu’il s’agisse de femmes ou d’hommes, et nous sommes incapables de rendre compte de toute l’ampleur de l’engagement, des sacrifices et des réalisations dont ils ont fait preuve au premier plan de la confrontation de l’épidémie».
Le ministre a ainsi rendu un vibrant hommage aux citoyens et citoyennes qui se sont mobilisés ces deux dernières années dans des actions de sensibilisation et de solidarité. «Les associations ont joué un grand rôle en encourageant l’esprit de solidarité ancré chez les Algériens par des efforts colossaux et parfois décisifs au niveau local et national», Abderrahmane Benbouzid a aussi souligné qu’en accomplissant leur devoir, «ces hommes et ces femmes, des jeunes pour la plupart, nous ont montré que leur tâche n’était pas facile et sans risque et que la santé est un objectif qu’on ne saurait atteindre sans la synergie entre les institutions et la société toute entière».

L’UE remerciée pour son soutien
Lors de cette conférence nationale sur le rôle de la société civile dans la sensibilisation contre la Covid-19, qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne en Algérie, de la représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) en Algérie, des ambassadeurs des Etats membres de l’Union européenne en Algérie ainsi que des représentants de la société civile et cadres du ministère de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a également remercié l’Union européenne pour «le soutien et l’accompagnement apportés au secteur de la santé, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre l’Union européenne et l’Algérie au sein de la Réponse européenne de solidarité».
Il ajoute à ce sujet que cela «reflète les excellents liens et relations entre nous, que nous devons renforcer davantage dans le domaine de la santé, ce qui nous permettra de faire des progrès certains dans la lutte contre les phénomènes sanitaires ravageurs qui affectent l’humanité ainsi que les défis futurs».
Revenant sur l’épreuve de la pandémie qui a ébranlé le monde entier, le ministre de la Santé a souligné que «l’humanité tout au long de son histoire a souffert de nombreuses épidémies, mais jamais auparavant le monde n’a connu une crise sanitaire telle que la pandémie du corona Covid-19». Rappelant qu’elle «s’est propagée largement, rapidement et de manière sans précédent, laissant les traces d’une situation désastreuse à tous les niveaux et qui exigent des efforts concertés pour les réduire, et jusqu’à la fin de cette catastrophe explosive et multiforme».
Par ailleurs, le ministre de la Santé a également rappelé que l’Algérie avait mis en place plusieurs mécanismes, en mobilisant toutes les structures de santé et toutes les institutions de l’Etat, du plus haut niveau à la plus petite unité locale et en assurant les fonds et les investissements ainsi que les équipements, les soins et les vaccins nécessaires.
Il y a lieu de rappeler que la campagne de sensibilisation sur la Covid 19 dans le cadre de «Réponse solidaire européenne à la Covid-19 en Algérie», financé par l’Union européenne, a été menée par 7 associations nationales et locales retenues à l’issue d’un appel à partenariat lancé par le projet en 2021. Il s’agit de l’«ASEPA» (Association Scientifique des Etudiants en Pharmacie de l’Université d’Alger) ; «Bariq21» (Skikda) ; «El Hayet» (Alger) ; «Idrak des sciences médicales» (Msila) ; «INSAF» (Sétif) ; «Main Tendue» (Tamanrasset) et «Santé Sidi el Houari» (Oran). En vertu de ce partenariat, le projet de réponse solidaire européenne a accordé un appui financier à ces associations pour la réalisation de campagnes à destination du grand public et d’autres catégories vulnérables de la population (personnes malades, personnes portant le VIH, migrants), sur les avantages de la vaccination contre la Covid19 et la nécessité du maintien des gestes barrières pour endiguer la propagation de la maladie. Les financements ont servi à l’acquisition de matériels de protection et la production de supports de sensibilisation. A l’occasion de cette rencontre, un bilan détaillé des réalisations du projet depuis son lancement, notamment dans ses volets «équipement» «formation» a été présenté. Ainsi, le projet a acquis 60 millions de masques chirurgicaux à 3 plis ; 3 millions de combinaisons de protection avec cagoules ;

5 millions blouses chirurgicales ;
1.2 millions masques FFP2 ; 700 000 tests antigéniques ; 100 000 kits d’extraction ; 100 000 kits de prélèvement PCR ; 20 000 kits de réactifs PCR ; 30 000 tests PCR GeneXpert; 2 appareils de dépistage GeneXpert, 3 000 concentrateurs d’oxygène;
5 appareils de gazométrie ; 200 respirateurs ; 20 Radio Mobile X Ray ; 100 Vidéo Laryngoscopes ; 300 Pousse-seringues, et 200 Moniteurs de surveillance. Outre l’acquisition des équipements, le projet a également contribué au renforcement des capacités de plus de 8500 médecins et techniciens de la santé dans 14 spécialités médicales, tandis que les cadres des cellules de communication du Ministère et des établissements hospitaliers ont été formés à la gestion de la communication en temps de crise et à la communication digitale.