Mesures de confinement allégées, couvre-feu nocturne reconduit dans 19 wilayas. Le gouvernement poursuit sa gestion de lutte anti-Covid en assouplissant les mesures de restriction imposées aux activités et espaces publics, mais il maintient l’interdiction de circulation nocturne dans les 19 wilayas où le coronavirus poursuit sa menace. La logique est d’alterner assouplissement et mesures restrictives.

Le déconfinement progressif prôné par le gouvernement se poursuit. Des décisions ont été prises pour la levée de nombreuses mesures au profit de la quasi-totalité des activités, tout en maintenant le confinement partiel à domicile nocturne dans 19 wilayas en raison de la situation épidémique qui y prévaut. Les nouvelles mesures, entrées en vigueur hier pour une durée de quinze jours, constituent une véritable bouffée d’oxygène pour les activités économiques et sociales, mais ne peuvent, en aucun cas, occulter que le coronavirus continue de circuler parmi la population et de nouveaux cas continuent d’être enregistrés tous les jours. Les mesures de prévention restent, de ce fait, d’actualité afin de préserver les acquis en matière d’assouplissement du confinement.
Les wilayas concernées par le confinement partiel à domicile de 22h00 à 05h00 sont Batna, Biskra, Blida, Bouira, Tébessa,Tlemcen, Tizi Ouzou, Alger, Jijel, Sidi Bel Abbès, Constantine, Mostaganem, M’Sila, Oran, Boumerdès, El Tarf, Tissemsilt, Ain Témouchent et Relizane, ont indiqué les services du Premier ministère dans un communiqué, précisant que les autres wilayas ne sont pas concernées par cette mesure. Toutefois, si des foyers de contamination au Covid-19 apparaissent, les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toute mesure qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l’instauration, la modification ou la modulation des horaires, de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes ou localités, est-il précisé dans le même communiqué.
Concernant les horaires des commerces, le gouvernement a annoncé «la levée de la mesure de limitation du temps d’activité à 21h00 pour les établissements exerçant dans le commerce des appareils électroménagers, d’articles ménagers et de décoration, de literies et tissus d’ameublement, d’articles de sport, de jeux et jouets, ainsi que dans les lieux de concentration de commerces, les salons de coiffure pour hommes et pour femmes, les pâtisseries et confiseries et les cafés, restaurations et fast-food. De même qu’a été décidée la «levée de la mesure de limitation des activités des cafés, restaurations et fast-food à la vente à emporter uniquement». Cette mesure demeure, toutefois, soumise au dispositif de prévention devant être mis en place par les commerçants, dont l’organisation des accès et le respect de l’espacement et la distanciation physique avec limitation des capacités d’accueil à 50%, l’obligation du port du masque de protection, l’affichage des mesures barrières et de prévention, la mise à la disposition des clients de produits désinfectants (gels hydro-alcooliques), ainsi que le nettoyage et la désinfection quotidienne des lieux.
Les responsables et gérants des établissements sont également «tenus, sous leur responsabilité, d’appliquer et de faire respecter les règles d’hygiène et les mesures de prévention et de protection ainsi que les protocoles sanitaires édictés par les pouvoirs publics en la matière». Là encore, les walis ont la latitude d’intervenir en procédant à leur «fermeture immédiate en cas d’infraction aux mesures édictées dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19».

Véhicules d’occasion : les marchés autorisés chaque 15 jours
Attendus depuis plusieurs mois, les marchés de véhicules d’occasion vont pouvoir reprendre avec la décision du gouvernement de la «levée partielle de la mesure de fermeture» de ces marchés «sur l’ensemble du territoire national». «L’ouverture des marchés de ventes des véhicules d’occasion sera autorisée tous les 15 jours et soumise aux mesures applicables aux marchés ordinaires et aux marchés hebdomadaires se rapportant au dispositif de contrôle par les services compétents afin de s’assurer du respect des mesures de prévention et de protection sanitaires ainsi que de l’application des sanctions prévues par la réglementation en vigueur à l’encontre des contrevenants», est-il précisé.

Ouverture des stations thermales et reprise des activités hôtelières
Une autre décision entrant dans le cadre de la dynamisation socio-économique est prise et concerne l’ouverture progressive et contrôlée des stations thermales et des centres de thalassothérapie (à l’exception des bains collectifs), la reprise de l’ensemble des activités hôtelières publiques et privées (à l’exception des célébrations de cérémonies et de fêtes), ainsi que l’ouverture des dortoirs. Il va sans dire que ces activités restent soumises «au strict respect des mesures d’hygiène et des protocoles sanitaires qui leur sont dédiés et adoptés par le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de Covid-19», est-il souligné dans le communiqué, rappelant que «l’activité d’hébergement demeure limitée à 50% des capacités d’accueil».
Le gouvernement a également décidé l’ouverture de l’ensemble des mosquées sur le territoire national, et ce, toujours dans le strict respect des mesures et protocoles sanitaires de prévention, notamment le dispositif préventif d’accompagnement mis en place pour les mosquées qui comprenant, notamment, l’interdiction d’accès aux femmes, aux enfants de moins de 15 ans et aux personnes présentant une vulnérabilité sanitaire. Il s’agit également de maintenir fermés lieux d’ablution et de veiller au port obligatoire du masque, à l’utilisation de tapis de prière personnel et à la distanciation physique d’au moins 1,5 mètre entre les fidèles.
L’ouverture des hôtels, stations thermales et de l’ensemble des mosquées ne va pas sans la mise en place de garde-fous pour éviter tout manquement. «Des inspections inopinées pour s’assurer de l’observation du dispositif mis en place seront menées par les services de contrôle habilités qui pourront procéder à leur fermeture immédiate en cas d’infraction aux mesures édictées dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19», est-il noté.
Par ailleurs, le gouvernement a décidé de proroger pour les regroupements et rassemblements la mesure d’interdiction, à travers le territoire national, de tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements tels que les regroupements au niveau des cimetières. La prorogation de cette mesure concerne également les réunions et assemblées générales organisées par certaines institutions. Expliquant que sa démarche de déconfinement est basée sur «la prudence, la progressivité et la flexibilité», le gouvernement réitère son appel aux citoyens à continuer leur mobilisation dans la lutte contre le coronavirus en veillant, notamment, au respect de l’ensemble des gestes barrières.