Des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) ont mené durant la période du 23 au 29 juin de multiples opérations ayant permis notamment l’arrestation de 15 éléments de soutien aux groupes terroristes et 53 narcotrafiquants ainsi que la saisie de près de 6 quintaux de kif traité, indique un bilan opérationnel de l’ANP rendu public mercredi. Ainsi, dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements combinés de l’ANP « ont appréhendé quinze (15) éléments de soutien aux groupes terroristes dans des opérations distinctes à travers le territoire national ». Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et « dans la dynamique des efforts intenses visant à contrecarrer le fléau du narcotrafic dans notre pays, et en sus de l’énorme quantité de cocaïne (490,05 kilogrammes) saisie à Oran, objet du communiqué rendu public précédemment, des détachements combinés de l’ANP ont arrêté, en coordination avec les différents services de sécurité dans diverses opérations exécutées à travers les différentes Régions militaires, 53 narcotrafiquants et saisi 5 quintaux et 95 kilogrammes de kif traité que les bandes criminelles ont tenté d’introduire à travers les frontières avec le Maroc », précise le bilan. A ce titre, des détachements de l’ANP et les services de la Gendarmerie nationale et des Garde-frontières « ont arrêté, au niveau des territoires des 2e et 3e Régions militaires, 20 narcotrafiquants et saisi 5 quintaux et 42 kilogrammes de kif traité, alors que 33 autres narcotrafiquants ont été appréhendés et 53 kilogrammes de la même substance ainsi que 22.065 comprimés psychotropes ont été saisis dans diverses opérations menées dans d’autres Régions militaires ». Dans un autre contexte, des détachements de l’ANP « ont intercepté, à Tamanrasset, In Guezzam, Bordj Badji Mokhtar et Djanet, 351 individus et saisi 43 véhicules, 176 groupes électrogènes, 131 marteaux piqueurs, 14 détecteurs de métaux, 99 tonnes de mélange d’or brut et de pierres, des explosifs et outils de détonation et d’autres équipements utilisés dans des opérations d’orpaillage illicite, ainsi que 100 tonnes de denrées alimentaires destinées à la contrebande ». En outre, « 8 fusils de chasse avec 7.500 cartouches pour fusils de chasse, 1.500 paquets de tabacs, 1.100 unités de diverses boissons ont été saisis lors d’opérations distinctes menées à Tébessa, Tiaret, In Amenas, Bouira, M’sila et Saïda. De même, des tentatives de contrebande de grandes quantités de carburants s’élevant à 9.990 litres ont été déjouées à Tindouf, Tébessa, El-Tarf et Souk Ahras ». Par ailleurs, les Garde-côtes « ont mis en échec des tentatives d’émigration clandestine de 140 individus à bord d’embarcations de construction artisanale à Aïn Témouchent, Boumerdès, Mostaganem, Oran et El-Tarf, alors que 135 immigrants clandestins de différentes nationalités ont été appréhendés à Naâma, Tlemcen, Ghardaïa et In Amenas », ajoute le bilan.