Les montants des biens saisis par les services judiciaires dans le cadre de la lutte contre la corruption sont estimés à près de 53 milliards de dinars (52 723 779 807,49 DA) dont 39,3 milliards (39 394 008 150,33 DA) sont déjà concernés par des décisions de confiscation, indique le ministère de la Justice dans un communiqué de presse.
S’agissant des montants d’argent saisis en monnaies étrangères, la même source fait état de la saisie de près de 2 millions d’euros (1 958 759,31 euros), dont 678 933,84 ont déjà été récupérés, précise-t-on. En dollars américains, ce sont plus de 2 millions de dollars (213 536 809,15) qui ont été saisis dont 198 472 171,49 usd ont déjà été confisqués sur décision de justice, ajoute la même source. Les montants évoqués ont été récupérés sous forme de liquidités ou d’avoirs bancaires, précise le ministère de la Justice. Concernant les biens roulants, le ministère de la Justice fait savoir que ses services devront récupérer 4 766 véhicules dont 4 689 déjà saisis et 6 bateaux également saisis.
La lutte contre la corruption concerne également la récupération de biens immobiliers et terrains. Ainsi, ce sont 301 lots de terrain, ordinaires ou agricoles, qui ont été mis sous main de justice, dont 214 saisis. De plus, 119 logements et 27 locaux commerciaux ont été également mis sous main de justice, dont respectivement 87 et 23 ont été saisis.
La révélation des montants d’argent et des biens récupérés par la justice intervient un mois après que le Président de la République a déclaré que des nouvelles sur ce dossier étaient en voie d’être annoncées. Dans sa dernière rencontre périodique avec les représentants de médias nationaux, le 4 avril dernier, Abdelmadjid Tebboune avait été questionné sur la récupération des fonds détournés dans les affaires de corruption qui défilent devant les tribunaux depuis le début de 2019. Il a répondu qu’il faudra attendre les jugements définitifs prononcés la justice pour pouvoir les estimer, promettant, cependant de « bonnes nouvelles » pour le mois d’avril.