Eliminés mercredi dernier suite à une opération menée par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) dans la zone d’El Hamra, wilaya d’Illizi, les trois terroristes narcotrafiquants ont été identifiés, selon ce qu’a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Il est écrit qu’à l’issue de l’opération de qualité menée le 1er février dernier par l’ANP dans la zone d’El Hamra, à Illizi, qui relève de la 4e Région militaire, ayant permis d’éliminer trois terroristes narcotrafiquants et de récupérer un lot d’armements et de munitions, il a été procédé à l’identification des criminels abattus. Il s’agit de Gh. Tahar, Gh. Omar Ahmed et A. Nacer Eddine alias « El-Nekcha». Ils viennent s’ajouter à cinq terroristes abattus et cinq autres arrêtés au mois de janvier. D’ailleurs, le ministère de la Défense nationale a rendu public un bilan de la lutte antiterroriste durant janvier qui fait ressortir l’élimination de cinq terroristes et l’arrestation de cinq autres.
Outre la découverte des corps de deux terroristes, les éléments de l’ANP ont procédé, durant la même période, à l’arrestation de 28 éléments de soutien aux groupes terroristes et à la destruction de casemates de terroristes et des quantités importantes de munitions.
Toujours dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, la sécurisation des frontières et la lutte contre le crime organisé, les éléments de l’ANP ont découvert et détruit 46 casemates de terroristes, récupéré 23 armes de type kalachnikov, 39 fusils de différents types, 52 caisses de munitions, 5 caches de munitions, 1 599 balles de différents calibres, 4 roquettes, 2 lance-roquettes, 2 mortiers, outre l’arrestation d’un trafiquant d’armes et la découverte et la destruction de 36 bombes de confection artisanale, selon la même source. Les mêmes services ont découvert et détruit 2 ateliers de fabrication d’explosifs et 4 canons de confection artisanale. Ils ont aussi détruit 0,15 kg de dynamite et récupéré 7 téléphones satellitaires. Le même mois, et dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue, des détachements de l’ANP ont arrêté 50 narcotrafiquants et saisi 58,53 quintaux de kif traité, 13 422 comprimés psychotropes et 0,3 kg de cocaïne alors que dans le volet lié à la contrebande, 128 contrebandiers et 1 301 immigrants irréguliers ont été arrêtés, 9 autres immigrants irréguliers ont été secourus en mer et une tentative de contrebande de 87 666 litres de carburant a été mise en échec. 99 tonnes de denrées alimentaires et 200,8 quintaux de tabac ont été interceptés et un véhicule tout-terrain, 71 groupes électrogènes, 64 marteaux piqueurs, 93 détecteurs de métaux et 9 jumelles saisis. Une lutte sans répit, puisque, plus près de nous, le 2 février, un détachement de l’ANP a saisi à Tlemcen (2e Région militaire), 71 kilogrammes de kif traité, alors que des éléments de la Gendarmerie nationale ont appréhendé à Tissemsilt et Oran (2e Région militaire), 3 narcotrafiquants et saisi une autre quantité s’élevant à 33 kilogrammes de kif traité et 3 véhicules touristiques. A Djanet (4e Région militaire) et In Guezzam (6e Région militaire), des détachements de l’ANP « ont appréhendé 45 contrebandiers, 4 immigrants clandestins et saisi 2 véhicules tout-terrain, 8 détecteurs de métaux, 3 marteaux piqueurs, 3 groupes électrogènes et 1 téléphone satellitaire ». Par ailleurs, des unités des gardes-frontières ont saisi à Souk-Ahras Tébessa et El Taref (5e Région militaire) « une importante quantité de carburant s’élevant à 15 600 litres, destinée à la contrebande, tandis que des éléments des gardes-côtes d’Annaba (5e Région militaire), d’Oran et de Mostaganem (2e Région militaire) ont déjoué des tentatives d’émigration clandestine de 71 personnes.