Les détachements de l’Armée nationale populaire, engagés dans une vaste opération de ratissage dans les maquis des communes d’El Adjiba, précisément dans les monts d’Ighzer Oumenchar, sont toujours sur place. Aucun nouveau bilan n’a filtré encore sur l’offensive qui risque de durer quelques jours encore, dès lors, que des informations circulent faisant état de la présence d’un autre groupe terroriste qui serait composé de 3 à 7 éléments, a-t-on précisé de sources locales.

Les barrages filtrant de la Gendarmerie nationale, venue épauler les troupes de l’ANP déployées en nombre important à travers un périmètre allant des communes d’El Adjiba, Ahnif, Bechloul et Ouled Rached, au sud de Bouira, sont également maintenus. Des témoins ont déclaré que, durant la nuit de samedi dernier, des tirs ont été entendus à plusieurs kilomètres à la ronde, confirmant donc la présence d’éléments armés qui se seraient retranchés dans ce massif boisé. Pour y accéder, les militaires ont déployé des engins pour l’ouverture de pistes. Des pertes en vie humaines ont été déplorées du côté des services de sécurité. Si aucune source officielle n’a confirmé le décès de militaires, d’autres ont annoncé l’a mort de cinq militaires. Ces derniers ont été touchés au cours des accrochages survenus lors de cette opération déclenchée depuis presque une semaine. Le ratissage a été lancé suite à des informations parvenues aux services de sécurité faisant état du passage d’un important groupe armé en provenance des maquis de Skikda et de Bordj Bou-Arréridj. Par ailleurs, d’autres militaires blessés dans le cadre de cette opération ont été évacués vers la caserne de la ville de Haizer avant de les transférer vers l’hôpital militaire d’Aïn Naâdja à Alger, ont indiqué nos sources, sans pour autant donner le moindre détail. Les soldats de l’ANP en opération dans la région, complètement bouclée, ont fait, hier, la découverte de six casemates. Des caches de terroristes ont été détruites, a précisé, de son côté, le ministère de la Défense nationale dans un communiqué rendu public en début de matinée d’hier. Le bilan des valeureux soldats de l’ANP reste positif. 14 terroristes ont été neutralisés depuis le début de ratissage. 

Des armes de guerre ainsi que des explosifs ont été récupérés pendant cette opération, rendue possible par l’exploitation d’informations faisant état de mouvements terroristes dans les maquis. A l’heure où nous mettions sous presse aucun nouveau bilan n’a été encore donné. Quant à l’identité du groupe mis hors d’état de nuire, des sources sécuritaires ont affirmé qu’il s’agit d’éléments activant au sein d’Aqmi, que dirige le sinistre Abdelmalek Droudkel, qui serait retranché en compagnie du reste de ses acolytes dans les maquis de Skikda.