Un communiqué de l’Agence mondiale antidopage (AMA), comportant une liste complète des substances qui seront prohibées en 2019 a été publié dimanche soir par la Fédération algérienne de football (FAF)

, dans une mesure préventive, entrant dans le cadre de sa lutte contre le dopage. En effet, bien souvent, des sportifs consomment des médicaments et des compléments alimentaires sans savoir qu’ils sont dopants. Ils sont donc très surpris de se voir sanctionnés, surtout lorsque ces substances sont consommées hors compétition. A ce propos, l’AMA a été très précise, en dressant un listing détaillé des produits thérapeutiques qui peuvent être consommés hors compétition, et ceux qui sont interdits en permanence. C’est à dire, avant et pendant la compétition. Comme toujours, l’interdit concerne les produits anabolisants, comme les stéroïdes androgènes exogènes, ainsi que les stimulants, les glucocorticoïdes et les narcotiques. Plusieurs sportifs algériens, dont certains footballeurs, ont été contrôlés positifs à une ou plusieurs substances dopantes au cours des quatre dernières années. A travers la publication de ce communiqué de l’AMA, la FAF espère sensibiliser un peu plus les sportifs algériens, et réduire par la même occasion les risques de nouveaux cas de dopage.