Près de 500 g de kif traité et 4 473 comprimés de psychotropes ont fait l’objet de saisie lors du traitement de 34 affaires par les services de police de la wilaya d’Oum El Bouaghi au mois de février 2020, dans lesquelles étaient impliqués 58 individus, pour détention, consommation et commercialisation de drogue. Par ailleurs, les mêmes services font état du traitement de 467 affaires judiciaires impliquant 369 individus durant la même période. Comme à l’accoutumée, les crimes contre les biens et les propriétés viennent en tête avec un total de 229 affaires dans lesquelles sont impliquées 74 personnes, suivis des crimes contre les personnes avec 142 affaires impliquant 133 individus, les crimes contre les biens publics avec 33 affaires impliquant 56 individus, les crimes économiques avec 16 affaires et 5 affaires de cybercriminalité avec 3 impliqués. D’autre part, 2 personnes sont décédées et 29 autres blessées dans les 23 accidents comptabilisés sur les axes routiers urbains et dont la cause principale demeure toujours le facteur humain avec le non-respect du code de la route. Dans le cadre des mesures répressives à l’encontre des conducteurs dangereux, les services de police ont comptabilisé pas moins de 2 304 infractions routières de divers degrés et procédé au retrait de 720 permis de conduire dont 131 pour une durée de 6 mois. Enfin, les éléments de la brigade de la police de l’urbanisme et de la protection de l’environnement (PUPE) ont enregistré 2 cas de travaux de réalisation illicites, 6 cas d’atteinte à la propriété foncière et 1 cas de non-conformité de la construction par rapport au permis de construire. Dans le cadre de l’assainissement de la voie publique, les policiers ont comptabilisé 1 cas d’étalage et vente sur la voie publique, 3 cas de pratiques d’activité commerciale ambulante sans registre de commerce et 1 cas de création illégale d’un parking. K. M.