Suite aux nombreux appels lancés par les professionnels de la santé, réclamant plus de visibilité quant à la stratégie de la campagne de vaccination contre la Covid-19, le ministère de la Santé a organisé, hier, une rencontre à l’Institut national de la santé publique (INSP) avec les responsables du secteur, les représentants des syndicats et des associations de recherche et de sensibilisation. Dr Mohamed Yousfi, président du Syndicat national des praticiens spécialisés de la santé publique (SNPSSP) et président de la Société algérienne d’infectiologie (SAI), nous souligne à propos de cette rencontre que «l’objectif était de réunir toutes les parties qui sont sur le terrain et encadrent sous une forme ou une autre le personnel de la santé, pour contribuer, sous l’égide du ministère de la Santé, au succès de cette campagne de vaccination».
Dr Mohamed Yousfi souligne que les représentants de la plupart des responsables de la santé, des différents syndicats et autres associations liées à la santé ont été invités par le ministère de la Santé pour s’impliquer dans la campagne de sensibilisations pour la vaccination contre la Covid-19, élément essentiel pour la réussite de la campagne de vaccination avec l’objectif d’arriver progressivement à l’immunité collective.
Lors de cette rencontre à l’INSP, plusieurs intervenants ont insisté sur l’importance de la communication en toute transparence afin de sensibiliser et informer, d’une part, les professionnels de la santé et, d’autre part, la population.
A ce sujet, le président du SNPSSP explique qu’«il y a eu plusieurs intervenants qui ont insisté sur l’importance de la transparence concernant la stratégie de la campagne de vaccination, notamment vis-à-vis des citoyens». Soulignant toutefois : «Même si cela n’est pas évident, à l’instar des autres pays dans le monde, d’avoir une visibilité sur la disponibilité des vaccins qui doit se faire d’une manière progressive sur plusieurs mois». C’est dans cet esprit de partage d’information que des documents et des orientations du ministère de la Santé ont été transmis aux participants à cette rencontre, afin de jouer pleinement leur rôle dans la campagne de sensibilisation et expliquer la stratégie de vaccination contre la Covid-19.
Dr Mohamed Yousfi confie que la problématique de la plateforme numérique dédiée à la campagne de vaccination contre la Covid-19 a, également, été posée, et les autorités sanitaires ont assuré qu’elle serait opérationnelle dans les prochains jours.
En attendant, les citoyens sont en train de s’inscrire au niveau des polycliniques et pour les professionnels de la santé ce sont des listes qui sont établies au niveau des établissements hospitaliers pour que «l’on puisse avoir une idée du nombre de personnes qui sont prêtes à être vaccinées», indique Dr Mohamed Yousfi.

Bientôt une plateforme numérique d’inscription
Il explique dans ce sillage que «dès que cette plateforme numérique serait fonctionnelle, elle nous permettra une meilleure visibilité pour l’organisation de cette campagne de vaccination avec un calendrier clair». Il explique également que l’avantage du lancement de cette plateforme numérique pour les citoyens est de connaître en un clic le lieu de vaccination le plus proche, faciliter la prise de rendez-vous, les délais pour se faire vacciner, ainsi que le suivi de la personne vaccinée pour détecter et prendre en charge rapidement les éventuels effets secondaires.
Dr Mohamed Yousfi indique que pour le moment, même si les citoyens sont en train de s’inscrire au niveau des polycliniques, «cela reste lourd comme procédure. Le citoyen doit laisser ses coordonnées, ensuite la polyclinique est chargée de le contacter dès la disponibilité du vaccin». Enchaînant que «l’avantage de l’utilisation des nouvelles technologies permet de faire un suivi en temps réel».
Le président du SNPSSP conclut qu’«avec le lancement, dans les prochains jours, de cette plateforme numérique, les citoyens pourront avoir un support fiable pour les prises de rendez-vous et s’informer sur l’importance de cette campagne de vaccination anti-Covid».