Minée par une crise financière aigue qui a perturbé l’intersaison et menacé la campagne de Ligue des Champions CAF, l’USM Alger s’en sort vraiment bien. Dimanche, le second pôle de la capitale a enregistré son 4e succès en 5 matchs depuis toutes compétitions confondues. C’était à l’occasion de la 3e journée du championnat de Ligue 1 et la réception de l’AS Aïn M’lila. Le champion sortant s’assume et (se) rassure.

L’« Iittihad » fait partie des six clubs ayant compilé 7 points sur 9 possibles dans le challenge national depuis son entame. Avant-hier, les Unionistes ont pris le meilleur sur une ASMA qui leur a donné du fil à retordre tout au long des 90 minutes d’un match à rebondissements où ils ont été menés au score avant de reprendre l’avantage et voir l’adversaire recoller. Ce n’est qu’à la 89e minute que Rabie Meftah a pu délivrer le stade Omar-Hamadi (Bologhine) en transformant un penalty. Peu importe, les « Rouge et Noir » ont, encore une fois, montré qu’ils ont du caractère et les nerfs solides. Le chef de la barre technique, Dziri Bilel, l’a d’ailleurs reconnu au terme de cette explication qui a clôturé le 3e round de la compétition domestique. « C’était vraiment difficile. Nous avons affronté une équipe très solide et bien en place. Elle ne nous a pas laissé beaucoup d’espaces. Nous avons bien réagi à chaque fois. Nous avons encaissé très tôt, mais nous n’avons pas baissé les bras. Nous avons égalisé au bon moment et nous avons repris l’avantage en deuxième période. Nous avons ensuite encaissé l’égalisation, mais nous n’avons pas lâché même lorsque nous avons raté le penalty. Nous avons marqué le but de la victoire », a-t-il relaté.

Cap sur la C1
L’ancien numéro 8 des « unionistes » s’est, aussi, dit « satisfait du rendement des joueurs et de leurs sacrifices. Il y a eu des erreurs, nous allons travailler pour les corriger.» Désormais, les coéquipiers de Zouari devront préparer la prochaine sortie sur le plan locale. Elle ne sera pas des moindres puisqu’il s’agit, ni plus ri moins, du
« Big derby » face à l’éternel rival : le MC Alger. Une empoignade prévue initialement le 11 septembre selon la programmation établie par la Ligue de football professionnel (LFP) qui a finalement reporté l’affiche. Pour rappel, cette date posait problème à Dziri. Il avait noté, à juste titre, que «nous ne pouvons pas jouer le derby le 11 septembre. Nous avons sept joueurs en sélection nationale U23, qui va jouer contre le Ghana les 6 et 10 septembre. Impossible de jouer le lendemain. Nous préparerons notre mach aller face à Gor Mahia avec un effectif amoindri, car en plus de nos 7 internationaux olympiques, Ellafi sera avec la sélection libyenne.
Ceci dit, nous travaillerons pour corriger nos erreurs et assurer un score sécurisant en Champions League.» L’instance qui gère les deux championnats avec les deux paliers « pro » a donc ajourné ce duel à un autre jour sans fixer une nouvelle date pour autant. Désormais, les Usmistes auront aussi le 1er tour « aller » face à Gor Mahia a négocier en LDC continentale afin de confirmer leur bonne forme et l’intention de jouer les premiers rôles dans les deux campagnes domestique et africaine.