Qualifiée pour les huitièmes de finale après un premier tour quasiment parfait, la Croatie peut compter sur un Luka Modric au meilleur de sa forme. Après un premier tour marqué par trois succès, la Croatie s’est imposée comme l’une des équipes favorites de la phase à élimination directe de la Coupe du monde.

La Croatie va affronter le Danemark, samedi et la génération Modric pourrait marcher dans les traces de l’équipe croate qui avait atteint les demi-finales en 1998 (éliminée par la France, 1-2) : «Ce fut une énorme publicité pour nous, tout le monde nous connaissait enfin. J’ai commencé à rêver d’atteindre ce niveau un jour», a déclaré Luka Modric, le capitaine de la Croatie. Si les Croates vont loin, ce sera grâce Modric, selon son coéquipier, Dejan Lovren : «C’est l’un des meilleurs au monde actuellement, estime l’ancien défenseur de Lyon. On prêterait sans doute plus d’attention à Modric s’il était allemand ou espagnol», ajoute-t-il estimant que Modric peut prétendre au Ballon d’Or. En 1998, l’attaquant croate Davor Suker, avait terminé deuxième du classement du Ballon d’Or derrière Zinédine Zidane. Selon Zlatko Dalic, le sélectionneur, Modric est le «moteur» de l’équipe. «C’est également le capitaine qui donne l’exemple. Il donne toujours son maximum, il établit des normes élevées avec son attitude, son agressivité, son énergie sur le terrain, et son comportement.»