Été 2021 ou hiver 2020, l’Union européenne de football (UEFA) devrait étudier l’éventualité d’organiser le championnat d’Europe 2020, initialement prévu entre le 12 juin et 12 juillet prochains, en décembre 2020. L’hypothèse est là dans un contexte des plus embrumé sur le plan sanitaire.

C’est tout le calendrier du sport mondial qui se retrouve chamboulé par la propagation du coronavirus. Les compétitions majeures tels les Jeux Olympiques et l’EURO-2020, qui devaient se tenir l’été à venir, sont, plus que jamais, menacées de retard. Il faut savoir qu’il sera difficile d’annuler tout bonnement des épreuves de cette ampleur avec toutes les pertes économiques que cela pourrait engendrer.
Mais bon, la priorité du moment est purement humaine et sanitaire. Le monde fait face à une pandémie virulente qu’il devra endiguer avant de pouvoir retrouver un quotidien normal. Néanmoins, il faut aussi mettre en place le plan de relance pour l’après-COVID-2019 parce que la vie devra, en toute logique, reprendre. Les agendas sont en train de muter et se redessiner. L’EURO-2020 est concerné par la mesure tant la date fixée au préalable pour son lancement était au 12 juin à venir.
Des délais trop serrés
Sauf miracle, ce délai ne peut être respecté sachant que les différents grands et « petits » championnats du Vieux-Continent sont à l’arrêt. Les différentes instances dans les pays touchés par l’épidémie ont opté pour le gel des compétitions nationales jusuq’au 3 avril comme première deadline. Rien ne dit qu’on n’ira pas au-delà de cet ultimatum.
Tout est donc conditionnel et tributaire de l’évolution de la donne sanitaire. Après, reste cette appréhension aussi de faire jouer la messe européenne en hiver où la menace grippale reste conséquente ne pouvant pas savoir, au préalable, si le coronavirus récidivera après l’été où son estampage est prévu par les virologues.

Réunion décisives
En tout cas, demain, l’UEFA se réunira pour statuer définitivement sur la programmation de ses différentes épreuves à savoir la Ligue des Champions et la Ligue Europa qui sont en suspens outre cet EURO-2020. Les deux tournois de clubs peuvent être tout bonnement annulés ou décalés une nouvelle fois sachant que l’épreuve de l’élimination directe en C1 et C3 sont sous cloche étant interrompues de manière subite compte tenu de l’aggravation du contexte de la santé. De nombreux joueurs et clubs sont touchés. Notamment en Italie avec des clubs qui ne pouvaient pas quitter le territoire et d’autres qui ne voulaient pas se rendre dans un pays à forte contamination.
L’EURO en janvier serait ainsi une option. Il coïncidera avec la CAN-2021 qui pourrait être avancée pour que les clubs européens libèrent tous les joueurs au même moment. Cela arrangera les sélections africaines qui auraient pu faire face au refus des employeurs de libérer les internationaux pour l’épreuve continentale hivernale. En effet, la CAF a été contrainte d’avancer son rendez-vous biennal en raison de la Coupe du Monde des clubs FIFA 2021 qui se jouera en Chine. L’instance mondiale, qui prévoit aussi de faire jouer le Mondial 2022 au Qatar en hiver, avait fait du forcing « diplomatique » pour contraindre l’instance africaine à recaser son épreuve phare. C’est pour dire que l’EURO-2020, manifestation sportive de grande ampleur, sera un probable aperçu du Mondial qatari. n