Le président chinois Xi Jinping a appelé mardi à «la plus grande retenue» dans le conflit ukrainien lors d’un appel avec les dirigeants français Emmanuel Macron et allemand Olaf Scholz, a rapporté la télévision chinoise. La Chine, qui garde de bonnes relations avec Moscou, s’est jusqu’à présent refusée à parler d’invasion de l’Ukraine et s’est contentée de «regretter» le conflit dans ce pays, tout en disant «comprendre» les préoccupations russes en matière de sécurité. Mais lors d’un entretien téléphonique avec MM. Macron et Scholz, l’homme fort de Pékin a assuré que la Chine était «profondément peinée d’assister à une nouvelle guerre sur le continent européen», selon des propos rapportés par la télévision publique CCTV. «Nous souhaitons appeler à la plus grande retenue afin d’éviter une crise humanitaire à grande échelle», a-t-il ajouté, sans dénoncer pour autant l’offensive lancée le 24 février par le président russe Vladimir Poutine contre son voisin. Il a dit à ses interlocuteurs «apprécier les efforts de la France et de l’Allemagne afin d’agir comme médiateurs en Ukraine» et assuré que Pékin était prêt lui aussi à jouer «un rôle actif».
«Nous devons soutenir ensemble les pourparlers de paix entre la Russie et l’Ukraine», a-t-il plaidé, alors que trois sessions de négociations au Belarus n’ont pour l’heure pas mis fin à la guerre. La Chine «se tient prête à apporter une aide humanitaire à l’Ukraine», a-t-il promis. M. Xi a répété l’opposition de principe de son pays à des sanctions internationales, jugeant que les mesures prises contre Moscou «causeront du tort à toutes les parties». n