Les 23 pays membres de l’Organisation des pays explorateurs de pétrole (Opep), et leurs alliés se sont accordés jeudi à limiter l’augmentation de leur production pétrolière de 500.000 barils par jour (b/j) à partir de janvier 2021 contre près de 2 millions b/j initialement prévus. Cette décision a été annoncée jeudi à l’issue de la 12ème réunion ministérielle de l’Opep+, réunissant les pays signataires de la Déclaration de Coopération, tenue ce jeudi en vidéoconférence et à huis clos. « Au vu des fondamentaux actuels du marché pétrolier et des perspectives pour 2021, la réunion a convenu de reconfirmer l’engagement existant au titre de la décision DoC du 12 avril 2020, puis amendée en juin et septembre 2020, de restituer progressivement 2 mb /j sur le marché, compte tenu des conditions du marché », lit-on dans le communiqué final rendu public par l’Opep. « A partir de janvier 2021, les pays participants à la DoC ont décidé d’ajuster volontairement la production de 0,5 mb /j de 7,7 mb/j à 7,2 mb/j ».

En outre, les comtés participants du DoC ont convenu de tenir des réunions mensuelles à partir de janvier 2021 pour évaluer les conditions du marché et décider de nouveaux ajustements de production pour le mois suivant.