Le gardien international algérien Rais Mbolhi a signé un contrat d’un an et demi en faveur du Stade Rennais F.C. Formé à l’Olympique de Marseille, il est la deuxième recrue rennaise cet hiver.

Dernier rempart de la sélection algérienne, Raïs M’Bolhi (30 ans) a paraphé un contrat d’une durée d’un an et demi avec le Stade Rennais F.C. Retenu pour disputer la CAN avec l’Algérie, le portier algérien retrouvera le centre d’entraînement Henri Guérin, comme Ramy Bensebaini, une fois le parcours des Verts achevé. Né à Paris d’une mère algérienne et d’un père congolais, Raïs M’Bolhi découvre le football au RC Paris.
Repéré à l’âge de 16 ans par l’Olympique de Marseille, Raïs rejoint le club phocéen en 2002 qu’il quittera en 2006 sans avoir joué le moindre le match sous les couleurs marseillaises barré par le duo Barthez-Carrasso. Débute alors un véritable tour du monde pour celui qui se fera connaître du grand public lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil. D’abord l’Écosse puis la Grèce et le Japon avant de retrouver l’Europe et la Bulgarie qui lui ouvre les portes de la sélection algérienne à l’issue d’une première partie de saison de bonne facture avec le Slavia Sofia (ndlr : En janvier 2010, Il est nommé meilleur gardien de but du championnat bulgare de 2009). Cette même année, il dispute sa première Coupe du Monde avec les Fennecs.
Remplaçant lors du premier match de l’Algérie face à la Slovénie (défaite 1-0), il dispute les deux suivantes face à l’Angleterre (0-0) et les Etats-Unis (défaite 1-0 dans le temps additionnel). Quatre ans plus tard, dans l’ombre des Slimani, Feghouli et autre Brahimi, Raïs M’Bolhi réalise une première partie de Coupe du monde remarquable. Ses arrêts spectaculaires permettent à l’Algérie d’atteindre pour la première fois de son histoire les huitièmes de finale du Mondial et lui permettent de se faire connaître aux yeux du grand public. (Il est élu meilleur gardien du 1er tour).
Des prestations internationales qui susciteront l’intérêt de grands clubs européens comme Porto ou Benfica mais qui n’aboutiront pas puisque le Parisien d’origine s’offrira un nouveau challenge en MLS du côté de Philadelphie Union. La saison dernière, il évoluait en Turquie à Antalyaspor. Dix après, l’international algérien retrouve l’hexagone. Pour ses premiers mots, Mbolhi dira : « Rejoindre le Stade Rennais F.C. est une étape importante dans ma carrière. Je suis très content d’être ici. J’ai beaucoup voyagé, connu de nombreux clubs. Revenir en France et me rapprocher de ma famille me fait très plaisir. La Ligue 1 fait partie des meilleurs championnats européens. Le Stade Rennais F.C. est un club sérieux, qui joue le haut de tableau chaque saison et cherche à se faire une place parmi les grands clubs français. C’est un honneur pour moi que d’avoir la chance de travailler au côté de Benoît Costil. Je connais très bien Mehdi et Ramy, on a souvent été en contact, c’est rassurant de savoir qu’ils sont là pour mon intégration. Lorsque Christian Gourcuff est venu vers moi pour me proposer de rejoindre le club, je n’ai pas hésité, il n’y a pas eu de doute de mon côté. »