Un responsable du Bureau régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Dakar, docteur Aloyse Waly Diouf, a insisté vendredi sur le maintien de la vigilance en respectant les mesures barrières et la vaccination contre la COVID-19 même si la courbe des contaminations est une tendance baissière en Afrique, rapporte l’APS. Dr Diouf a animé avec la directrice générale de la Santé et le directeur technique de l’Alliance nationale des communautés pour la santé (ANCS) du Sénégal un wébinaire sur «l’ampleur de la COVID-19 en Afrique : cas du Sénégal». «Tant qu’il y aura un seul cas dans le monde, personne n’est à l’abri d’une nouvelle vague», a t-il prévenu, ajoutant que «nous devons continuer à convaincre les populations autour de la nécessité de se faire vacciner parce qu’il a été démontré que toutes les personnes vaccinées même en contact du virus n’ont pas présenté de complications graves». L’évolution de la maladie dans le monde a montré ‘’un léger relèvement du nombre de cas confirmés à partir du mois d’octobre en Amérique, la même situation est observée au niveau de l’Europe alors qu’en Asie du Sud-Est et en Afrique, on est sur une courbe descendante», a souligné Dr Aloyse Waly Diouf. Pour Dr Diouf, «c’est déjà un enjeu pour discuter et convaincre les communautés autour du bien fondé de la vaccination». «Il faut nécessairement passer à un taux de vaccination dans chaque pays égale au moins à 40% d’ici la fin 2021», a-t-il souligné. <