L’OMS a averti vendredi que la fermeture des frontières avec la Chine, foyer du nouveau coronavirus, serait contre-productif. Lorganidation juge que cette décision, annoncée par trois pays (Russie, Singapour et la Mongolie), risque de pousser les personnes à voyager illégalement, favorisant la propagation de l’épidémie. « Il a été dit et réitéré très clairement que les restrictions aux voyages et au commerce ne sont pas recommandées par l’Organisation mondiale de la santé », a souligné un porte-parole de l’OMS, Christian Lindmeier, lors d’un point de presse à Genève. « Il semble peut-être logique de dire « Regardez, nous voyons un danger venir, alors enfermons-nous ». Mais comme l’ont montré d’autres situations, comme notamment avec Ebola, quand les gens veulent voyager, ils le font. Et si les frontières officielles ne sont pas ouvertes, ils trouveront d’autres points de passage informels », a-t-il dit.

Ae notre que 213 personnes en Chine sont mortes depuis son apparition fin décembre dans ce pays.