Décidément, Aïssa Mandi (28 ans) a de grandes chances de joueur en Premier League la saison prochaine. Son nom est constamment cité en Angleterre. Les premiers temps, c’était du côté de Newcastle United mais Liverpool aurait fait une première offre concrète à hauteur de 10 millions d’euros pour obtenir le bon de sortie de l’international algérien. Le contrat de ce dernier avec le Betis Séville expire l’été 2021.

Après avoir cédé Dejan Lovren au Zenith Saint-Pétersbourg, les « Reds » devront remplacer le Croate dans l’effectif. Et Jörgen Klopp serait convaincu par les qualités du « Fennec » qui a nombreux atouts à faire valoir. Par-dessus tout, il ne devrait pas coûter un bras pour être enrôlé. Son actuelle valeur marchande est de 12 millions d’euros alors que sa clause de départ est de 30 millions d’euros. Pour l’instant, la direction du team de la Mersey n’a proposé que 10 millions d’euros. On est loin du compte mais ça peut monter vite.
Polyvalence et bon rapport qualité-prix
Par ailleurs, un autre footballeur évoluant en Liga espagnole serait sur les radars des Livepruldiens. Il s’agit de Diego Carlos (27 ans) qui évolue en Andalousie aussi. Plus exactement au FC Séville. Comme le « Guerrier du Sahara », le Brésilien est utilisé dans l’axe de la défense. Mais pas sur les flancs tel que le Champion d’Afrique peut le faire. La polyvalence défensive penche clairement en faveur du Dz qui coûterait beaucoup moins que l’ « Auriverde » dont le prix estimé par les boites spécialisées serait de 50 millions d’euros. Un paquet conséquent pour les nouveaux champions d’Angleterre. Surtout que Klopp a déjà mis un sacré pactole pour enrôler Virgil Van Dijk (84 M euros) et Alisson Becker (60M euros).
A eux deux, ils ont coûté près de 150 millions d’euros. On voit mal comment les propriétaires sortiraient un autre gros chèque pour consolider l’arrière-garde sachant qu’ils peuvent avoir un Mandi pour une fourchette comprise entre 20 et 25 millions d’euros tout au plus. Mais pas à 10 millions car l’ancien du Stade de Reims, qu’il a quitté en juillet 2016 pour 4.5 millions d’euros vers la Péninsule ibérique, ne peut être bradé au vu de ses qualités.

Refus de prolongation
Avec 29 apparitions en Liga cette saison, Mandi a joué 2578 minutes au total. Compétitif, bon relanceur et très solide dans les duels, le défenseur central de l’EN a de quoi convaincre Klopp de s’attacher ses services. A 28 ans, c’est le moment opportun pour tenter une nouvelle aventure et découvrir une autre Ligue. Certes, il n’est pas certain de jouer comme titulaire. Mais ça sera une motivation et un challenge pour sortir de la spirale sévillane après avoir passé un exercice 2019-2020 assez compliqué. D’ailleurs, la prolongation de bail, assortie d’un salaire revu à la baisse à cause de la crise financière et l’ « impact coronavirus », ne l’a jamais vraiment enthousiasmé. Ainsi, nombreux indices font converger la situation de Mandi vers un départ imminent.
Chez les dirigeants « Verdiblancos », la détresse dans la gestion est manifeste. Pour preuve : Manuel Pellegrini, qui devrait diriger l’équipe lors de la séquence à venir, pourrait déjà résilier son contrat ayant reçu une grosse offre en provenance de la Chine. Ce manque de sérénité témoigne d’une atmosphère où les certitudes ne règnent pas vraiment. Pour y voir plus clair, l’homme aux 55 capes avec l’Algérie devrait changer d’air. n