A la suite de la Journée d’études sur «le Nouveau roman algérien», qui s’est déroulée le 28 novembre 2019 à l’Université de Tlemcen, le laboratoire de recherche en langues, littératures, cultures (Lrllc) lance un appel à contribution pour un ouvrage collectif «Le roman algérien contemporain : nouvelle(s) posture(s), nouvelle(s) approche(s)»

, dont la parution est prévue pour décembre 2019. Dans l’argumentaire de cet appel, dont les responsables scientifiques sont les universitaires Latifa Sari et Lynda-Nawel Tebbani, il est rappelé que «le roman algérien, avec sa diversité linguistique et sa complexité esthétique ne cesse de s’enrichir, de se renouveler et de s’affirmer. L’un des facteurs majeurs qui ont favorisé son épanouissement est son intégration dans le champ de la mondialisation. Cette littérature semble a priori marquée par des divergences et des transformations dues à l’intersection des langues, des genres, des formes et des discours. Il faut reconnaître qu’elle est aussi fondée sur une suite de rencontres historiques, culturelles et sociopolitiques qui contribuent à une certaine forme de réconciliation entre passé et présent». Dans l’argumentaire toujours, il est souligné que «dépassant les stéréotypes d’une théorie postcoloniale, il est question dans cet ouvrage de s’interroger sur la manière dont ces auteurs modèlent leur image et construisent une singularité auctoriale et scripturaire selon les exigences de l’époque, selon les attentes du public et les contextes. (…) Le nouveau roman algérien n’est plus seulement discours et écriture de l’Histoire mais l’Histoire de son propre discours et de son écriture. (…) Le nouveau roman algérien déploie ses genres pour questionner ses sens pluriels, ses arts multiples et ses singularités». En outre, les contributeurs, qui devront envoyer des résumés de 3 000 signes avant le 30 mars 2019, sont invités à réfléchir sur les six axes suivants (thématiques de l’ouvrage) : «Nouvelle(s) mouvance(s) du roman algérien de langue française», «La construction posturale de l’auteur algérien à l’ère de la mondialisation», «Une littérature aux écritures plurielles (hétérogénéité, fragmentation, hybridité)», «Processus d’écriture et élaboration d’une esthétique de la singularité», «Le discours dénonciateur : stratégies posturales et rhétoriques du dévoilement et de l’interdit», «Formes et genres littéraires : une littérarité et une poétique en devenir». Les propositions de contribution doivent être rédigées en français et comporter le nom de l’auteur, son affiliation professionnelle et son courriel, et envoyées à : labolanguesllc@gmail.com/lyndanawel@hotmail.fr. R. C.