Après la disqualification de Novak Djokovic en 8e de finale pour avoir touché involontairement une juge de ligne, Nick Kyrgios a réagi sur Twitter de manière ironique. Manière de poursuivre son combat médiatique face au Serbe mais de moquer aussi, selon lui, un deux poids deux mesures du circuit.
Il ne lui aura pas fallu bien longtemps. L’occasion était trop belle pour Nick Kyrgios de s’en prendre à nouveau à Novak Djokovic, qu’il n’a cessé de mettre en cause publiquement depuis l’Adria Tour et les contrôles positifs au Covid-19 des participants. Disqualifié après avoir touché involontairement une juge de ligne, le Serbe a quitté Flushing sans un mot avant de s’excuser publiquement sur Instagram. Mais Kyrgios, lui, avait une autre version des faits.
Dans un tweet tout en ironie, l’Australien, sans nommer Djokovic, s’est interrogé sur les conséquences d’un tel geste s’il avait été en cause. « Mettez-moi à la place du joker (Djokovic) dans cet incident, a-t-il demandé. Accidentellement frapper le ramasseur de balle (une juge de ligne) à la gorge… : j’aurais été exclu combien de temps du circuit ? ». Le tout accompagné d’un sondage avec les peines suivantes : 5, 10 ou 20 ans ?
Parmi les 146 000 votants à l’heure de ces lignes, près de 52% avaient choisi l’option la plus sévère. « On serait en train de payer ta caution pour te faire sortir de prison », lui a répondu Tommy Paul, joueur américain. Visiblement, entre Kyrgios et Djokovic, la relation est au beau fixe. Et ne comptez pas sur l’Australien pour calmer le jeu. Sacré Nick !