C’était peut-être à son insu. Mais Sofiane Hanni se retrouve, malgré lui, impliqué dans une affaire de rencontre truquée et pas n’importe laquelle. Il s’agit d’une explication décisive face au FC Bruges dans la course au titre de champion de Belgique dans son édition 2016-2017. Néanmoins, il faut noter que, pour l’instant, la culpabilité de celui qui n’a jamais été retenu par Djamel Belmadi n’est pas avérée. Mais les liens avec les noms qui circulent dans les éléments de l’enquête sont très étroits. Il s’agit de son agent et du manager d’Anderlecht où évoluait l’attaquant.

Par Mohamed Touileb
Au terme de la saison 2016-17, Sofiane Hanni et Anderlecht remportent le titre de champion. C’était le dernier sacre des Mauves en Belgique. La rencontre contre le FC Bruges (1-1), décisive pour la consécration, est entachée de soupçons d’arrangement. Le nom de l’Algérien est même cité par Sporza et la RTBF. Il a été impliqué indirectement (peut-être à son insu) dans cette affaire. L’enjeu était la prolongation de son contrat.

Prolongation liée au résultat
Le 14 mai 2017, le RSC Anderlecht se rendait chez le FC Bruges pour jouer un match décisif dans la course au titre. Sofiane Hanni a ouvert la marque à la 9e minute avant que Ruud Vormer (36’) n’égalise. Un but partout, c’était le score final. Suffisant pour que le Fennec et ses coéquipiers décrochent la Jupiler League.
A l’époque, le Serbe Dejan Veljković était son agent. Et pour que le Dz puisse rempiler, Herman Van Holsbeeck, manager d’Anderlecht, l’informe que « le contrat pourrait être plus intéressant si les Mauves remportent le championnat, mais doute avant le match du 14 mai face au Club Bruges », comme mentionné par le média français SoFoot.
Ainsi, Van Holsbeeck demande à Veljković de jouer l’intermédiaire avec le sulfureux arbitre Sébastien Delferière afin de « protéger Anderlecht, de siffler correctement et de ne pas se laisser intimider », rapporte Sporza. Le referee lui a donc assuré qu’« Anderlecht ne perdra pas ». C’est ce qui est donc arrivé avec ce partage de points.

Divorce 6 mois plus tard
Après cela, l’ancien avant-centre des Verts (12 sélections pour 4 buts) a eu droit à un contrat de 4 ans. Quant à son représentant, il a empoché 400 000 euros en commission assortis de deux montres de luxe. On n’oubliera pas l’arbitre qui a obtenu « des tickets gratuits pour les trois matchs d’Anderlecht en Ligue des champions ainsi que des places de parking.»
Cependant, on soulignera que Hanni n’ira pas au terme de son bail. En effet, il divorcera 6 mois après rejoignant le Spartak Moscou en janvier 2018 contre 8 millions d’euros avant de tourner sa boussole vers le Qatar et opter pour Al Gharafa SC à l’été 2019. In fine, notons que l’ex-Mauve n’a plus honoré de capes avec les Guerriers du Désert depuis le 27 mars 2018 sous la houlette de Rabah Madjer. Il avait été sorti prématurément et de façon assez humiliante à la 33e minute.