C’est ce qui s’appelle un beau gâchis. Recruté la saison dernière pour tenter de mettre un terme à l’hégémonie de la Juventus en Serie A, Antonio Conte a rapidement fait vaciller la Vieille Dame en championnat. Après avoir terminé la saison 2019/2020 à un petit point du champion bianconero, l’Inter Milan a tout explosé sur son passage cette année. Vainqueurs du Scudetto onze ans après leur dernier triomphe, les Nerazzurri pouvaient remercier leur coach.
Désireux d’installer durablement la formation lombarde en haut du classement, Antonio Conte avait également à coeur de se racheter sur la scène européenne après le fiasco de cette année (l’Inter a terminé dernier de son groupe en Ligue des Champions). Et pour cela, l’Italien espérait avoir les moyens de ses ambitions. Malheureusement pour lui, le propriétaire de l’Inter a d’autres plans. Et Conte en a eu marre.

Les Nerazzurri veut rouler à l’économie
La Gazzetta dello Sport et Sky Italia annoncent en choeur que le technicien transalpin va rendre son tablier et que l’affaire pourrait être officialisée dans les 48 prochaines heures. Le quotidien au papier rose rapporte en effet que Conte s’est réuni avec ses dirigeants avant le dernier match de la saison contre l’Udinese. La veille, le board intériste a joué cartes sur table avec son entraîneur concernant la situation financière du club.
Face aux grosses difficultés financières, l’Inter a prévu de réduire la masse salariale de 15 à 20%, mais ce n’est pas tout. Les champions d’Italie veulent également boucler le prochain mercato estival avec des bénéfices de l’ordre de 80 à 100 M€. Un plan qui ne laisse aucune chance à de gros investissements pour se renforcer. De quoi agacer fortement un Conte lassé de voir que son travail depuis deux ans a des chances d’être gâché. Reste maintenant à savoir s’il compte démissionner ou s’il trouvera un accord financier avec l’Inter, son contrat courant jusqu’en 2022.