Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, a mis fin aux fonctions du Directeur général de la Société des eaux et d’assainissement d’Alger (Seaal), ainsi que de 26 directeurs d’unités de wilaya de l’Algérienne des eaux (ADE), a indiqué mercredi un communiqué du ministère. « Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, a procédé hier mardi, à une série de limogeages à la tête de structures importantes, responsables de la gestion du service public de l’eau », selon le document. De de fait, Arezki Berraki a décidé de mettre fin aux fonctions du Directeur général de la Société des eaux et d’assainissement d’Alger (Seaal), ainsi que plusieurs de ses cadres dirigeants, souligne le ministère. « La décision a été prise suite à une large opération d’inspection et d’évaluation, notamment après les perturbations enregistrées lors des deux jours de l’Aïd El Adha », a expliqué la même source. « Suite à un rapport de l’inspection générale du ministère des Ressources en eau, qui a mené une enquête approfondie, il a été établi que les perturbations et insuffisances dans les wilayas d’Alger et de Tipaza étaient dues, dans une large mesure, à la mauvaise gestion », ajoute le communiqué. Par ailleurs, 26 directeurs d’unités de wilaya de l’Algérienne des eaux (ADE) ont été relevés de leurs fonctions, ajoute la même source, précisant que « la décision est intervenue après un long processus d’évaluation ». Expliquant que des indicateurs de performances ont été définis et communiqués à l’ensemble des responsables concernés février dernier, le ministère a expliqué qu’après une série de réunions et d’évaluation menées par une commission ministérielle, « des manquements importants » ont été relevés dans la gestion service public de l’eau dans 26 wilayas du pays.