Tottenham est une équipe anglaise. C’est un fait que personne ne peut nier. Mais dans son ADN, il y a un peu d’Italie avec Antonio Conte. La victoire de ce soir contre l’Olympique de Marseille à l’Orange Vélodrome en est le reflet. Les Spurs ont très peu inquiété l’OM, ils n’ont pas non plus concédé grand-chose. Mais ils ont accéléré une fois puis ont décidé de frapper à nouveau en contre. « La première mi-temps a été difficile. Nous n’avons pas perdu la tête, nous sommes restés dans le match. Le but qu’on encaisse est terrible parce qu’on n’était pas prêts, c’est quelque chose qui va servir. Nous avons bien discuté dans le vestiaire. Dans la première mi-temps, ils ont bien contrôlé. Dans la seconde, cet aspect a changé », a commencé par expliquer l’adjoint de Conte, qui était suspendu pour cette confrontation. Mais, la campagne de Tottenham pourrait même se résumer à ce match. Certes, ils n’étaient pas du chapeau un, puisque c’était Francfort, dernier vainqueur de la Ligue des Champions, mais ils faisaient office, au moins au niveau du nom, d’ogre de cette poule. Et tout au long de ces six matches, Harry Kane et ses coéquipiers ont été relativement décevants.

Des victoires aux forceps et des déceptions
Alors, oui, on pourra dire qu’ils terminent premiers de ce groupe D. Une nouvelle fois, c’est un fait. Ils auront donc un certain avantage lors du tirage au sort. Mais quel est le contenu ? La première période au Hotspur Stadium contre l’OM a été compliquée et ils ne doivent probablement leur victoire qu’au carton rouge de Chancel Mbemba au retour des vestiaires.
Contre le Sporting CP, ils se font frapper deux fois en fin de rencontre et perdent là-bas deux buts à zéro. La double confrontation contre Francfort, qui termine deuxième, n’était pas de tout repos. Ils ont ramené un pauvre nul d’Allemagne (0-0) avant de s’imposer aux forceps en Angleterre (3-2). Enfin, on a longtemps pensé que le Sporting CP allait encore battre les Spurs, mais une égalisation allait intervenir en fin de match (80e). Ce mardi, ils ont été chercher leurs points sans être brillants et encore une fois en fin de match. Il va falloir montrer autre chose en huitièmes, s’ils veulent voir les quarts.