Le 24 avril, peu avant le début de la demi-finale aller de la Ligue des Champions, entre Liverpool et la Roma (5-2), un supporter irlandais des Reds, âgé de 53 ans, a été très grièvement blessé par deux tifosi de la Roma.

Il s’agit de Sean Cox qui souffre de blessures graves à la tête à la suite de l’agression survenue mardi aux abords du stade Anfield de Liverpool. Il avait fait le voyage d’Irlande pour assister au match. Filippo Lombardi, 20 ans, a été inculpé pour troubles violents à l’ordre public et pour avoir infligé des lésions corporelles graves. Daniele Sciusco, 29 ans, a été inculpé pour troubles violents à l’ordre public. Les deux hommes devaient comparaître devant un juge jeudi. Depuis, les autorités italiennes et britanniques ont multiplié les réunions pour établir un plan de sécurité drastique. Elles redoutent des actes de vengeance de la part de certains des supporters anglais, attendus pour  la demi-finale retour au stade olympique de Rome ce soir à 19h45. La capitale sera sous haute surveillance du 1er au 3 mai.

Contrôles rigoureux
Plus de 5 000 supporters de Liverpool sont attendus à Rome ces prochaines heures. Leurs déplacements dans la Ville éternelle seront contrôlés par un millier de policiers et de carabiniers mobilisés dès hier. En particulier dans le centre historique et aux alentours du stade olympique. Les forces de l’ordre devront également veiller au respect de l’interdiction de vente d’alcool. Aussi bien dans les bars et restaurants que dans les commerces. L’ordonnance de la préfecture de Rome entrera en vigueur partir de minuit et le restera jusqu’à jeudi matin.
Autres précautions, pour rejoindre et quitter le stade olympique, deux parcours différents pour 60 000 tifosi de la Roma et ceux de Liverpool ont été prévus, et chaque billet sera rigoureusement contrôlé. Enfin les dirigeants des deux clubs ont rédigé une sorte de guide du comportement responsable qui peut être consulté en ligne, dès à présent.