Mardi, le Bayern Munich a étrillé Salzbourg (7-1) et s’est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Grâce notamment à un Robert Lewandowski en feu. Ce huitième de finale retour entre le Bayern Munich et Salzbourg restera ancré dans les mémoires des supporters bavarois. Tenus en échec en Autriche (1-1), les hommes de Julian Nagelsmann devaient se ressaisir à domicile pour s’éviter une très mauvaise surprise. Très rapidement, ce match suscitait énormément d’intérêt dès la révélation des onze de départ. Toujours prêt à innover, Nageslmann proposait un 3-4-3 inédit avec pas moins de six joueurs à vocation offensive (Gnabry, Musiala, Coman, Müller, Lewandowski, Sané) ! Un pari qui s’est transformé en chef-d’œuvre. Les champions d’Europe 2020 ont infligé une véritable correction à leurs adversaires : 4-0 à la mi-temps, 7-1 score final. Et ce n’est pas tout. Auteur d’un incroyable triplé en 23 minutes, Robert Lewandowski a tout simplement inscrit le triplé le plus rapide de l’histoire de la Ligue des Champions. De quoi asseoir son statut de meilleur buteur de la compétition cette saison (12 réalisations), à seulement trois longueurs de son record. Le Polonais, meilleur buteur de l’histoire de la Bundesliga sur un exercice, continue d’affoler les compteurs puisqu’il compte déjà 42 buts et 4 passes décisives en 35 rencontres, toutes compétitions confondues cette saison.

Le meilleur à son poste
«Je pense que c’est le meilleur à son poste, ça fait trois-quatre ans qu’il le montre. On est tous derrière lui, on est content de l’avoir», a déclaré Kingsley Coman à l’issue de la rencontre. «Ce mec est juste fou ! Le coup du chapeau le plus rapide de l’histoire de la Ligue des Champions ! Dans les matchs importants, il est là. Classe mondiale», a écrit Bild, qui a délivré la note de 1 (note maximale en Allemagne, ndlr) au buteur polonais.
Un concert de louanges auquel a participé Nagelsmann. «Il a obtenu deux penalties. J’étais particulièrement satisfait du troisième but. Il attaque avec beaucoup d’agressivité et bloque le ballon, on sait tous qu’il est incroyablement dangereux dans la surface de réparation. Il a très bien joué dans l’ensemble, a aidé l’équipe, a fait beaucoup de passes décisives et de courses. Il a bien coaché les autres. C’était un très bon match de sa part». L’intéressé, justement, a lui aussi savouré la prestation de son équipe. «Tout le monde savait que nous devions appuyer sur les gaz dès la première minute et montrer notre football. Les 45 premières minutes ont notamment montré que nous sommes extrêmement dangereux lorsque nous jouons un peu plus vite et que nous mettons le ballon dans la surface de réparation. Nous l’avons montré aujourd’hui. C’est la Ligue des Champions et c’est toujours quelque chose de spécial. Il est important que notre forme continue de s’améliorer à ce stade important.» Sobre, Lewandowski continue d’impressionner par sa régularité. De quoi relancer pour la énième fois le débat du Ballon d’Or…