Deux matches de suite sans victoire, et l’alerte sonne au Bayern. Impérial depuis des mois, le champion d’Allemagne traverse un passage à vide juste au moment d’aborder la phase finale de Ligue des champions, ce soir à Rome contre la Lazio (21h). Un faux pas du champion en titre en huitième de finale aller serait un séisme sur la planète football : l’ogre bavarois reste sur 17 matches sans défaite dans la compétition-reine (16 victoires, un nul), un record.
Les trois saisons précédant sa victoire, il n’avait été éliminé à chaque fois que par le futur vainqueur (Real Madrid en 2017 et 2018, Liverpool en 2019). Mais samedi, le Bayern s’est incliné en Championnat à Francfort (2-1), cinq jours après avoir concédé un nul à domicile (3-3) contre le mal classé Bielefeld. Son avance sur Leipzig au classement a fondu à deux points.

Blessures et coronavirus
« Lâcher cinq points en une semaine, c’est beaucoup trop pour le Bayern et ce n’est pas ce que nous attendons », a fustigé le patron du club Karl-Heinz Rummenigge. Les champions d’Europe auraient pourtant des excuses. La fatigue, d’abord. Le match de Rome sera leur 13e depuis le 1er janvier, et le voyage au Qatar mi-février, pour aller remporter le Mondial des clubs, a lourdement pesé sur les organismes, avec notamment une nuit complète d’attente à l’aéroport de Berlin à la suite d’un retard.
Les absences de joueurs clés ensuite. Benjamin Pavard et Thomas Müller, positifs au coronavirus, sont en quarantaine. Serge Gnabry, Corentin Tolisso et Douglas Costa sont blessés. Aucun d’entre eux ne devrait jouer contre la Lazio.