Dans des circonstances « normales », les deux géants du football se seraient sûrement retrouvés ce soir (21h) pour le choc de la 2e journée de la poule «G» en Ligue des Champions. Cristiano Ronaldo et Lionel Messi s’affrontaient au moins deux fois par an en Liga quand CR7 était joueur du Real Madrid. Et cela pendant 9 ans (de 2009 à 2018). Ce soir, au Juventus Stadium, la Juve, son nouveau club depuis l’été 2018, recevra le Barça. La participation du Portugais, touché par le Coronavirus, dépend des résultats de son dernier test. S’il est négatif, il pourrait être la grande surprise de cet affrontement italo-espagnol.

Dimanche dernier, Cristiano Ronaldo a, encore une fois, fait l’impasse sur la réception du Hellas Verona en Serie A. les « Juventini » ont fait match nul (1/1). Comme ce fut le cas contre Crotone (1/1) le 17 octobre dernier. Entretemps, pour l’entame de la campagne européenne et le déplacement chez le Dynamo Kiev, les Italiens ont pu ramener les trois points grâce à un doublé d’Alvaro Morata. La « Vieille Dame » éprouve le besoin d’avoir le quintuple Ballon d’Or dans ses rangs.
Surtout quand l’équipe adverse compte celui qui a brandi la distinction individuelle à 6 reprises. On parle, bien évidemment, de Lionel Messi. Comme les Turinois, les Barcelonais ont bien abordé l’épreuve européenne en étrillant les Hongrois du Ferencváros TC 5 buts à 1. Ces derniers recevront, dans l’autre duel du groupe, le Dynamo Kiev.
L’espoir d’obtenir une dérogation médicale
Pour revenir à la star lusitanienne, qui a contracté la COVID-19 lors de la date FIFA d’octobre lorsqu’il était avec la sélection, il faut savoir qu’il a des chances infimes de prendre part à cette empoignade avec les Catalans. Pour cela, il faut que sa PCR, qu’il devait faire hier soir, soit négative. Et ce, même si l’UEFA n’autorise pas un joueur à se déplacer s’il est positif dans les 7 jours qui précède la rencontre. En effet, le panel consultatif de l’UEFA a obtenu des éléments médicaux sur l’infection de CR7 prouvant qu’il est asymptomatique et pas contagieux. L’organe médical de l’instance footballistique du Vieux-Continent peut donc donner un avis favorable. Si c’est le cas, les autorités italienne doivent , elles aussi, accorderleur le feu vert au quadruple Soulier d’Or pour quitter sa quarantaine. En gros, les chances de l’ancien madrilène d’être présent pour le match au sommet de ce soir sont minces. Mais elles existent.

Lazio et Fares pour enchaîner
Dans le quatuor « F », la Lazio Rome et Mohamed Fares chercheront à confirmer leur bon départ et la victoire acquise face au Borussia Dortmund (3-1) dans la C1. Le Fennec est en train de s’imposer dans le onze de départ de Simone Inzaghi. D’ailleurs, il a été passeur décisif en championnat il y a 3 jours face à Bologne pour le succès 2 buts à 1.
Cette fois, les Romains se rendent en Belgique pour donner la réplique à un FC Brugge qui était allé l’emporter (1-2) sur la pelouse du Zénit Saint Petersburg il y a 8 jours. Les Russes, quant à eux, n’auront pas le droit à l’erreur avec un voyage très compliqué en Allemagne pour se mesurer à des « Borussen » condamnés, eux aussi, à se racheter pour ne pas se faire distancer au classement.

Le Paris Saint-Germain en terre hostile
Finaliste de la dernière édition, le Paris Saint-Germain se retrouve déjà en situation délicate. Battus 2 buts à 1 en ouverture par Manchester United au Parc des Princes, les Parisiens seront en mission rachat lorsqu’ils se rendent en… Turquie où le Başakşehir FK l’attend de pied ferme. Le team d’Istanbul est carrément taxé d’Erdogan FC. En d’autres termes, c’est le club du président turc étant donné que des proches à lui le financent. Ce déplacement intervient dans un contexte politique délicat étant donné que le chef de l’Etat turc s’est attaqué frontalement à son homologue Emmanuel Macron estimant qu’il a un « problème » envers l’islam, et à qui il recommande « de subir des examens médicaux ». Rien que ça. Cependant, rebasculons dans le sport: cette explication vaudra 3 unités vitales pour les deux adversaires qui se produiront à partir de 18h55. Plus tard, à 21h, il y aura un très intéressant Manchester United – RB Leipzig, à suivre. Les Mancuniens, qui joueront à domicile, seront devant une belle éventualité pour trôner seul dans le groupe « H ».
Quartet « E », tout le monde sur le même pied
Si des équipes peuvent parvenir à se détacher dès le second round de la LDC édition 2020-2021, dans la poule « E », toutes les formations ont obtenu un point pour le lancement de l’épreuve. Certes, Chelsea et le FC Séville font offices de favoris pour la qualification mais le Stade rennais peut créer la surprise et venir se mêler à la lutte pour l’un des deux strapontins des 1/8 de finales. Les Français seront en appel en Andalousie à 21h en connaissant le résultat entre les « Blues » de Frank Lampard et les Russes qui se tireront la bourre deux heures plus tôt. Les Londoniens n’ont gagné qu’un seul de leurs 6 derniers matchs toutes compétitions confondues. C’est pour dire que la crise se confirmera si nouvelle contre-performance il y au bout. n