Encore une soirée dans la compétition phare du football européen. Des premiers actes prometteurs et équilibrés sont au programme des huitièmes de finale aller de Ligue des Champions UEFA pour ce soir.

A commencer par le duel entre Manchester City et l’AS Monaco chez les « Citizens ». Le dauphin de Premier League contre le leader de la Ligue 1 française. Cette rencontre est tout sauf formalité pour les deux prétendants.

De prime abord, on pourrait dire que les faveurs des pronostics penchent pour les Mancuniens. Concrètement, cette équipe monégasque peut créer bien des surprises vu ce qu’elle propose tous les week-ends en France. Parallèlement, bien que les « Sky Blues » maintiennent la cadence en Angleterre pour suivre le rythme effréné imposé par Chelsea en Championnat, dans le jeu, ça reste brouillon. L’arrivée de Guardiola et sa philosophie de jeu n’ont pas vraiment métamorphosé le second pôle de Manchester. Le fond de jeu prend du temps à se mettre en place. Néanmoins, ses poulains restent sur 3 victoires de suite en championnat et 1 nul contre Tottenham Hotspurs qui avait suivi la déroute (4-0) à Everton. Une belle série qui ne les a pas vraiment mis à l’abri puisque Liverpool FC, cinquième, ne pointe qu’à trois longueurs. En Ligue des Champions, les coéquipiers de David Silva présentent la même inconstance.
A l’issue du premier tour, ils ont terminé second du groupe «C» avec 9 points seulement (2 victoires, 3 nuls pour 1 défaite) en marquant 12 buts et en encaissant 10. L’arrière garde est fragile. Le prometteur milieu de terrain de l’AS Monaco Tiémoué Bakayoko, qui n’a que 23 ans, assure que lui et ses camarades n’ont « pas peur de cette équipe. Elle reste favorite car de grands joueurs et un très grand coach, mais nous avons la meilleure attaque d’Europe et on espère revenir de là-bas avec un résultat.» Si l’omnipotence financière de City ne souffre d’aucun doute, le sigle anglais ne paraît pas au top de sa forme footballistique. « La défense et le gardien sont les plus grands défauts de cette équipe. Sur les sept derniers matches, il n’a pas aligné deux fois de suite la même charnière défensive. On ne sait d’ailleurs toujours pas qui va jouer face à Monaco », note Bruno Constant, correspondant en Angleterre pour RTL.
Un total de 29 buts encaissés rien qu’en championnat. Une faille qui fait mal et que la troupe à Leonard Jardim essayera d’exploiter pour bien se placer en vue d’une éventuelle qualification au prochain tour.
Cette empoignade a tout d’un affrontement palpitant. Surtout quand on sait que les deux antagonistes prônent un football très offensif. Preuve à l’appui, l’ASM n’est autre que la meilleure attaque sur le Vieux-Continent avec 76 réalisations en 26 journées. Le très dangereux Radamel Falcao, qui a retrouvé son sens de buteur, & cie tournent à près de 3 buts par match. Feu d’artifice ce soir à l’Etihad Stadium?

Bayer Leverkusen – Atlético : les «Colchoneros» savent parler allemand
Ce soir aussi, en Allemagne, le finaliste malheureux des éditions 2014 et 2016, à savoir l’Atlético Madrid, aura à s’expliquer avec le Bayer Leverkusen après avoir affronté le Bayern Munich lors de la phase de poules.
D’ailleurs, les « Colchoneros » ont fait mieux que les « Bavarois » en totalisant 15 points sur 18 possibles. Cinq victoires et une défaite, en terre allemande justement, c’était le bilan des Espagnols qui avaient réussi à éliminer les Munichois en demi-finale de la C1 l’an dernier. Les clubs de Bundesliga réussissent plutôt bien aux Madrilènes. La troupe à Diego Simeone, en dépit d’une forme en dents de scie cette saison (4e seulement en Liga à 8 points du Real Madrid leader), fait office de sérieux prétendant au titre.
Pour cela, il faudra aller chercher un bon résultat contre l’actuel 8e du championnat d’Allemagne.Et (pourquoi pas?) s’imposer chez les camarades de Chicharito comme l’ont fait Hoffenheim, Leipzig, Ingolstadt ou encore le Borussia Mgladbach cette saison dans le challenge national.
D’autant plus qu’à domicile, le Bayer semble avoir beaucoup de mal en LDC. En témoignent les 4 nuls lors de ses 5 derniers concédés devant son public au moment où les vice-champions d’Europe sortants n’ont été défaits que 3 fois lors de leurs 10 derniers déplacements. L’avantage des chiffres est pour les Ibériques en attendant le verdict du terrain.

 

Programme de la soirée européenne :
À l’Etihad Stadium : Manchester City – AS Monaco
À la BayArena : Bayern Leverkusen – Atlético Madrid