La 3e journée de la phase de poules de Ligue des Champions se poursuit ce soir après les 8 affiches d’hier. Les yeux seront inévitablement rivés vers Old Trafford où Manchester United sera hôte de l’Atalanta Bergame dans le groupe «F» pour animer l’un des chocs de ce round.

Par Mohamed Touileb
Les Mancuniens, victorieux sur le fil lors de la 2e journée contre Villareal (2-1), devront profiter du fait d’évoluer devant leur public pour essayer de se replacer dans la course vers la qualification. Les «Red Devils» sont actuellement troisièmes avec 3 unités. Soit le même nombre de points que Young Boys qui les a dominés (2-1), à la surprise générale, en ouverture à Berne (Suisse).

Mandi attendu sur le banc chez les Young Boys
Assommés par Leicester City (4-2) samedi en championnat, les camarades de Cristiano Ronaldo, buteur lors des deux premiers tests européens cette saison, sont obligés de redresser la barre. Leur entraîneur Ole Gunnar Solskjær n’est pas dans une situation confortable étant donné que son équipe n’a remporté qu’un seul de ses 5 derniers examens toutes compétitions réunies. C’était justement contre Villareal. Avec CR7 dans les rangs, muets lors des deux dernières apparitions et buteur historique de la C1 (136 pions), ils peuvent espérer se remettre sur rails. Dans l’autre duel de la poule «F», Young Boys sera hôte du Villareal d’Aïssa Mandi qui devrait débuter sur le banc. Surtout après sa nouvelle bourde en Liga le week-end dernier qui a offert les 3 points à Osasuna (1-2).

Le champion d’Europe à la relance
Par ailleurs, Chelsea, champion d’Europe en titre, n’a pris que 3 des 6 points mis en jeu jusqu’ici. Dans le quartet «H», les «Blues», battus par Juventus (1-0) leader du groupe avec la note complète et qui sera en appel en Russie face au Zenit Saint-Pétersbourg (3e, 3 points), s’expliqueront, à Londres, avec la modeste formation de Malmö FC qui a un compteur vide.
Avant d’aborder la dernière ligne droite, les Londoniens sont dans l’obligation de se détacher afin de rester dans la course et lutter pour leur couronne européenne. En tout cas, sauf grosse sensation, on voit mal comment ils ne sortiraient pas indemnes de cet écrémage. Il reste juste à savoir qui d’eux ou les Turinois finira aux commandes au terme des 6 matchs.

Barça, la gagne ou le patatras
Dans une posture plus délicate voire dangereuse, on retrouve le FC Barcelone très mal en point dans la poule «E». Avec un zéro pointé, les Blaugrana sont appelés à empocher les 3 unités et rien d’autre au moment de recevoir (17h45) le Dynamo Kiev (3e, 1 points). Le Camp Nou devra soutenir les coéquipiers d’Ansu Fati afin qu’ils maintiennent l’éventualité de durer dans l’épreuve.
Plus tard dans la soirée, le Bayern Munich, solide 1er (6 points), ira défier le Benfica Lisbonne (2e, 4 points). Le meilleur scénario pour les Barcelonais serait que les Bavarois s’imposent pour qu’ils puissent recoller aux Lisboètes. Et ce, même si la première place s’envolera littéralement pour les Espagnols. Ces derniers signeraient pour se qualifier, même si ça sera avec le 2e ticket.
Enfin, dans le quatuor «G», les jeux sont extrêmement serrés. Le RB Salzbourg, devant avec 4 points, jouera, chez lui, contre le VfL Wolfsburg (3e, 2 points) à 17h45. Plus tard dans la soirée (20h), Lille OSC (4e, 1 point), champion de France sortant, accueillera le FC Séville (2e, 2 points) à 20h00 dans un match qui promet du spectacle et où les trois points seront vitaux pour les Français. n

Matchs de la soirée :
Groupe E :
FC Barcelone – Dynamo Kiev (17h45)
SL Benfica – Bayern Munich (20h)
Groupe F :
Manchester United – Atalanta Bergame (20h00)
Young Boys – Villareal (Mandi) (20h)
Groupe G :
RB Salzburg – VfL Wolfsburg (17h45)
Lille OSC – FC Séville (20h)
Groupe H :
Chelsea – Malmö FF (20h)
Zenit St. Petersburg – Juventus (20h)