Ce soir, en huitièmes de finale de Ligue des champions UEFA, Schalke 04 et Manchester City s’affronteront à la Veltins Arena (21h00). Deux internationaux algériens, Nabil Bentaleb et Riyad Mahrez en l’occurrence, pourraient s’affronter sur le terrain. Si le premier nommé joue souvent, le second n’est pas vraiment un choix premium de son coach, Pep Guardiola, qui aurait insinué qu’il lui offrirait plus de temps de jeu. Serait-ce pour ce soir ?

« C’est de ma faute. Il n’a absolument rien à voir avec ça. Cela m’attriste car il s’entraîne formidablement bien. C’est un joueur incroyablement talentueux, mais en ce moment, on a cinq attaquants. On est contents de lui mais malheureusement, je ne suis pas gentil avec lui. En fait, je ne peux pas lui donner les minutes qu’il mérite, et j’en suis désolé. C’est tout ce que je peux dire. Je n’ai aucun doute sur ses qualités. Tout ce qu’il a à faire, c’est de continuer, de ne pas trop se plaindre, d’avancer et de se battre, encore et encore. Donnez-lui cinq ou six matchs d’affilée et il sera au niveau des Sterling, Bernardo Silva », avait lâché le technicien des « Sky Blues » à propos de Mahrez qui ne joue pas souvent avec les « Citizens ».
En championnat, il n’a plus été titularisé depuis le 30 septembre dernier et la victoire des siens contre Southampton (1/3). En revanche, il se contente de disputer les matchs de Coupes nationales (EFL Cup et FA Cup) d’entrée. Il en profite pour soigner ses statistiques. Le «Fennec» totalise 10 passes décisives et 10 buts toutes compétitions réunies. D’ailleurs, en Champions League, il a joué 5 des 6 rencontres de son team lors de la phase de poules. Il a pu cumuler 1 réalisation et 4 offrandes entant que le co-meilleur passeur de la compétition avec Carlos Soler (FC Valence) et Edin Džeko (AS Rome). Va-t-on le voir ce soir contre Schalke 04 ? Rien n’est moins sûr mais on pense que son driver l’alignera pour lui montrer qu’il compte sur lui et que ses propos en conférence de presse n’étaient pas seulement destinés à la consommation. Face au Leader de la Premier League, vainqueur de 9 de ses 10 derniers tests, il y aura le 14e de Bundesliga qui n’a gagné que 3 de ses 10 récentes sorties pour 3 défaites et 4 nuls. Les débats s’annoncent très déséquilibrés compte tenu de la forme des deux prétendants.

Atlético – Juventus : sommet «inferno» au Metropolitano
L’autre affiche au programme des huitièmes de finale ‘’aller’’ verra s’affronter deux sérieux prétendants au sacre. Il s’agit de l’Atlético Madrid et la Juventus Turin appelés à s’expliquer dans la capitale espagnole. Au Wanda Metropolitano qui va abriter la finale de cette édition.
D’un côté, on aura l’actuel dauphin du FC Barcelone en Liga qui sera hôte du leader de la « Serie A ».
Si la « Juve » est la seule équipe invaincue sur le plan national dans les
5 grands championnat, elle accuse déjà deux défaites en C1. L’entraîneur Massimo Allegri sait très bien que ce duel n’est pas gagné d’avance. « En ce qui concerne le match contre l’Atlético de Madrid en Ligue des champions, je veux que les choses soient claires : la Juventus n’est pas favorite pour remporter ce match ou cette compétition. J’ai entendu des gens dire que la Juventus était favorite pour remporter la Ligue des champions cette saison, que la Juventus attendait juste le 1er juin pour soulever le trophée. Mais c’est de la folie », a averti le technicien italien.

CR7, l’artillerie lourde qui grince en LDC
Aussi, l’ancien chef de la barre technique de l’AC Milan a noté que que
« l’Atletico Madrid joue un football très agressif à domicile. C’est une équipe qui a obtenu d’excellents résultats ces dernières années en Europe. C’est un match ouvert, nous avons autant de chances de gagner qu’ils en ont. La première chose à faire est de marquer un but à Madrid. Marquer à Madrid sera décisif pour notre qualification ».
Pour marquer ce but (voire plus), la «Vieille Dame» pourra compter sur Cristiano Ronaldo qui affole les compteur depuis sa venue l’été dernier. S’il n’a frappé qu’une seule fois dans l’épreuve européenne et distillé 2
« passes D », le Portugais est le meilleur buteur (19) et meilleur passeur (8) du club en Italie en plus d’être le goleador historique du tournoi avec 122 unités. En outre, lors de la phase à élimination directe, il est très efficace car il a fait trembler les filets à 60 reprises.
Ce soir, l’homme en forme de l’écurie turinoise, auteur de 4 buts et 3 «assists» lors des 3 derniers matchs, sera très attendu pour montrer la voie. Surtout qu’il connaît Madrid comme sa poche. Mais pour cela, il faudra qu’il retrouver l’efficacité dans l’épreuve reine. Pour un footballeur racé qui aime les grands rendez-vous, c’est chose possible.<

Matchs de la soirée :
A la Veltins Arena
Schalke 04 (Bentaleb) – Manchester City (Mahrez)
Au Wanda Metropolitano : Atlético Madrid – Juventus Turin