Les 1/8 de finale «retour» de la Ligue des Champions UEFA se poursuivent ce soir avec deux énormes chocs, Liverpool – Atlético Madrid et Paris Saint-Germain – Borussia Dortmund (huis clos) en l’occurrence. Deux rencontres complètement indécises dans lesquelles les équipes receveuses, battues
1 but à 0 et 2 buts à 1 respectivement lors de la première manche, sont condamnées à l’emporter.

«Ils ont célébré comme s’ils étaient qualifiés. Ils vont venir à Anfield et on sait que nos supporters seront là pour nous soutenir », Virgil Van Dijk et Andrew Robertson l’avaient vraiment mauvaise après le revers infligé par les Madrilènes lors du premier acte.
Et ils misent sur la réception des Espagnols pour redresser la barre, refaire le retard et arracher le billet de qualification en quarts. Au coup d’envoi ce soir, les Anglais seront virtuellement éliminés. Ils auront 90 minutes voire plus (si prolongations sont nécessaires) pour parvenir à cet objectif. 
Les troupes de Jürgen Klopp pourraient enregistrer le retour ô combien important de Jordan Henderson dans l’entre-jeu. Toutefois, le portier Alisson Becker ne sera pas là car touché à la hanche et pas remis : « Malheureusement, Ali est absent. Il a eu un petit incident à l’entraînement avant le match de Chelsea. Nous pensions tous que ce n’était rien et qu’il était clair qu’il ne jouerait pas de toute façon, le plan était qu’il soit sur le banc », a confirmé le coach.
Le technicien allemand essayera de trouver la bonne formule pour percer le rideau défensif très épais des « Colchoneros » imperméable à l’aller. La défense à outrance contre l’attaque de folie, dans l’antre mythique de la Mersey, les travées risquent d’être en ébullition.
Les coéquipiers de Mohamed Salah essayeront de marquer, et pas qu’une seule fois, pour prouver qu’ils ne céderont pas leur couronne aussi facilement. Et ce, en dépit de la période de «moins bien» qu’ils connaissent depuis le revers au Wanda Metropolitano.
La suite, c’était une fin de série de 48 matchs sans défaite en championnat et celle du nombre de victoires consécutives qui s’est arrêtée à 18 (record de City égalé). Surtout, ce qui inquiète c’est que l’arrière-garde a encaissé 9 buts lors des 4 dernières sorties. On rappellera les 3 banderilles de Watford et les 2 de Chelsea qui ont envoyé les Champions d’Europe en dehors de la FA Cup. C’est pour dire que les Liverpuldiens ne sont pas au top de leur forme avant cette bataille cruciale.

Le PSG sans son public
L’autre explication de la soirée sera celle qui mettra aux prise le Paris Saint-Germain et le Borussia Dortmund. Contrairement aux Allemands qui ont pu compter sur leur public pour l’emporter 2 buts à 1 à l’aller grâce à un doublé de l’insatiable Erling Haaland (11 réalisations en 7 matchs), les Français devront faire sans leurs inconditionnels dans un Parc des Princes qui sonnera creux pour l’occasion.
En effet, les autorités françaises ont interdit tout rassemblement dépassant 1000 personnes. De ce fait, le duel franco-allemand se jouera sans public. Et peut-être sans Kylian Mbappé en attaque parisienne. Souffrant d’une grosse angine et de fièvre, l’ancien sociétaire de l’AS Monaco ne s’est pas entraîné depuis vendredi dernier. Son entraîneur, Thomas Tuchel, prendra la décision sur sa titularisation ou pas quelques heures avant le match.
Il faut dire que l’absence du buteur du club pourrait peser sur le rendement. A partir de là, il y a une course contre la montre pour le remettre sur pieds afin qu’il soit apte à jouer ce soir. Une élimination du PSG à ce stade de la compétition sera une véritable désillusion.
D’autant plus que l’investisseur qatari, qui a racheté le club en 2008, a fait de la coupe aux grandes oreilles un objectif majeur. Neymar & cie pourront-il renverser la vapeur ? Réponse à l’issue d’un duel qui risque d’être prolifique en buts.n

Programme de la soirée européenne (21h)
Liverpool FC – Atlético Madrid
Paris Saint-Germain – Borussia Dortmund (huis clos)