C’est sans doute LE choc des 1/8 de finale de la Ligue des Champions UEFA qu’est ce duel entre le Real Madrid et Manchester City qui se jouera au stade Santiago-Bernabéu ce soir (21h). Est attendu l’international algérien Riyad Mahrez, pressenti comme titulaire. Avec son équipe, il joue le va-tout dans le tournoi qui reste le seul éventuel titre majeur à gagner pour les «Citizens» du fait que Liverpool est quasi-assuré de remporter la Premier League.

Pep Guardiola, entraîneur des Mancuniens, a opté pour le respect au moment de croiser le chemin de la formation 13 fois championne d’Europe : «ils sont le club que nous voulons imiter. Je veux aller là-bas et ne pas avoir de regrets à la fin du match. C’est la chose la plus importante dans ces type de compétition», a-t-il indiqué. Le technicien catalan sait que les choses ne seront pas faciles ce soir au moment d’affronter un adversaire très expérimenté à ce niveau et qui a l’habitude des grands rendez-vous. Les Madrilènes ont même réalisé un historique triplé (2016 – 2017 – 2018). L’ancien driver du FC Barcelone en a pris compte et rappelle que «les joueurs qui ont joué là-bas ont joué tellement de fois dans la finale de la [Ligue des champions] et je ne sais pas combien de fois chacun l’a gagné. Chez nous, je crois que Claudio [Bravo] et sans doute un autre joueur ont gagné la Ligue des champions. Nous n’avons pas beaucoup de joueurs qui l’ont gagnée.»

«C’est ça le vrai test»
Par ailleurs, Pep estime que «nous avons besoin du désir de gagner et d’être nous-mêmes. Nous pourrions gagner ou perdre. Mais nous devons être nous-mêmes dans les 180 minutes contre le Real Madrid. C’est ça, le vrai test.» Et c’est, plus ou moins, le même avis que Riyad Mahrez qui a noté que: «ça va être un superbe match. On va voir quel est notre niveau.» Le «Fennec» sera l’une des clés dans cette chaude explication pour laquelle il semble prêt. Très en confiance, le gaucher a délivré la passe décisive du but de la victoire samedi face à Leicester City en déplacement. L’effectif des «Skyblues» enregistrera le retour de Raheem Sterling, blessé depuis 3 semaines. De l’autre côté, Zinédine Zidane devra composer sans Eden Hazard victime d’une fissure du péroné et dont la saison est terminée. Pour ce qui est de croiser le chemin de «Zizou», Mahrez a évoqué «un joueur que j’aimais beaucoup quand j’étais jeune» non sans montrer ses admirations et émotions «ça ne sera pas spécial mais ça me fera un petit truc de le voir.» Le Vert, qui compile 4 offrandes et un but en 5 apparitions lors de la phase de poules, est attendu pour réaliser une grosse prestation ce soir.

OL – Juve : gare à CR7 !
Dans l’autre explication de la soirée, la Juventus Turin sera en voyage en France pour croiser le fer avec l’Olympique lyonnais. Un duel dans lequel la Juve part favorite étant leader de la «Seria A» alors que les «Gones» sont 7es en Ligue 1 Conforma. Aussi, les Italiens comptent un certain Cristiano Ronaldo dans leurs rangs. CR7 n’est autre que le meilleur buteur de l’histoire de la C1 avec 129 unités. Rudi Garcia, premier responsable de la barre technique lyonnaise, envisage de limiter le danger du Portugais qui a trouvé le chemin des filets à 12 reprises depuis le début de l’année 2020. Personne ne fait mieux que lui dans ce registre même le phénoménal Erling Haaland (11 réalisations). «On connaît tous Cristiano Ronaldo. C’est toujours l’un des meilleurs joueurs de la planète. Ce qui est bluffant, c’est ce qu’il est encore capable de faire. Quand il est arrivé en Italie, certains se sont interrogés si la Juventus allait bénéficier du grand Ronaldo mais lui a répondu rapidement à ces interrogations. Cela reste un top player, capable de faire des différences», concède le successeur de Sylvinho. Un système pour neutraliser CR7, Garcia semble en avoir. En théorie : «Il faudra faire en sorte que les ballons ne lui arrivent pas. Au cas contraire, il faudra être extrêmement vigilant et bien défendre sur lui», prévoit-il. Cependant, l’effectif de la Vieille Dame a d’autres atouts devant et le coach olympien sait qu’«on ne peut pas faire un plan anti-Ronaldo car ils ont aussi des Higuain ou Dybala derrière.» Pour ce rendez-vous au Parc OL, le Lusitanien sera attendu. Lui qui n’a trouvé la faille qu’à deux reprises seulement lors du premier tour. Sachant qu’il est très efficace dans la phase de la mort subite, il risque d’y avoir des dégâts.