Ce soir, à partir de 21h, la Ligue des Champions UEFA revient avec deux très belles affiches. Il s’agit de FC Barcelone – Paris Saint-Germain et RB Leipzig – Liverpool pour le compte des 1/8 de finale « aller ». Bien évidemment, les yeux seront principalement rivés sur la première rencontre aux souvenirs de la folle remontada en 2017.

De son dernier déplacement à New Camp, le PSG ne garde certainement pas le meilleur des souvenirs. Le 08 mars 2017, les Français se rendaient en Espagne avec un avantage de 4 buts après le succès implacable à l’aller. On pensait alors que rien ne pouvait arriver aux poulains d’Unai Emery, entraîneur à l’époque.
Mais voilà que les Barcelonais ont pu réaliser l’inimaginable : mettre 6 buts dont 3 lors des 7 dernières minutes de la rencontre. On parlera alors de remontada qui restera à jamais gravée dans les esprits. C’est marqué par cet épisode hitchcockien que Marco Verratti, un des survivants de cette soirée, et ses compères fouleront la pelouse de l’enceinte catalane avec la ferme intention de tourner définitivement cette page noire dans l’histoire de la formation parisienne.

Sans Neymar et Di Maria
Cette fois, Neymar, dont le coup franc à la 88e minute, il y a presque 4 ans de cela, a complètement fait basculer la partie, est dans le camp du PSG. Cependant, le Brésilien ne pourra pas aider ses nouveaux coéquipiers pour essayer de ramener un bon résultat de la Catalogne. Le numéro 10 s’est blessé aux adducteurs et il est indisponible pour 4 semaines. Comme l’Auriverde, Angel Di Maria devra, lui aussi, faire l’impasse sur cette empoignade. L’Argentin se trouve à l’infirmerie.
Malgré ces deux absences importantes, la troupe à Mauricio Pochettino tentera de réaliser un bon résultat contre les Blaugrana qui ne sont pas au top de leur forme. Le technicien argentin a été clair après la victoire poussive des siens contre l’OGC Nice ce week-end : « Sans Neymar et sans Di Maria, est-ce que Paris peut battre Barcelone ? Je pense que l’on va affronter une très bonne équipe qu’est Barcelone. Barcelone, c’est Barcelone. Nous allons essayer d’aller là-bas pour gagner le match, c’est notre mentalité et dans notre esprit », prévient l’ancien coach de Tottenham Hotspurs.

Attention à la Pulga!
C’est la défection de ‘’Ney’’ qui pourrait poser problème : « Aucune qualification dans un match aller-retour sans Neymar depuis son arrivée ? Oui, je pense que dans le football il y a toujours des challenges. Pour une équipe comme nous, c’est un autre obstacle à surmonter afin de changer cette statistique », estime Pochettino. Troisième de la Liga, le « Barça » n’est plus la formation redoutable qu’avait affrontée le PSG en 2017. Toutefois, le danger principal est resté le même : Lionel Messi.
La Pulga est en forme depuis quelques semaines et pourrait être la clé pour son entraîneur Ronaldo Koeman. Certes, Léo n’a peut-être pas le physique d’avant mais sa technique reste largement au-dessus de la moyenne. En 28 rencontres toutes compétitions confondues, il est à 19 buts et 8 passes décisives. Après un passage à vide lors de l’entame de l’exercice, il a retrouvé ses standards incroyables. Ceux qui lui ont notamment permis d’être le 2e meilleur buteur de l’histoire de la C1 (118 unités) derrière Cristiano Ronaldo (135). Ainsi, il est logique de penser que « Léo » sera la menace principale.