Une place dans le banquet final de la Champions League UEFA, c’est ce qui sera en jeu ce soir (20h) entre le Real et Chelsea à Madrid pour le compte des demi-finales «aller» de la Champions League. Bien évidemment, si l’on tient compte de l’Histoire, c’est les Madrilènes qui partent avec les faveurs des pronostics avec leurs 13 consécrations en la matière contre une seule pour l’adversaire. Toutefois, la forme actuelle des deux prétendants rend ce duel très équilibré et indécis.

Par Mohamed Touileb
Le 30 janvier 2021, c’était la dernière fois que la «Casa Blanca» perdait un match toutes compétitions réunies. C’était en Liga face à Levante. Depuis, les protégés de Zinédine Zidane ont retrouvé de la stabilité dans les résultats. Une bonne dynamique qui leur a permis d’atteindre le dernier carré de la C1 en plus d’être dans le coup pour espérer remporter le championnat d’Espagne pour la 2e saison de suite.

La défense de fer des Blues
Après s’être débarrassé de Liverpool en quarts, les coéquipiers de Karim Benzema, homme fort des «Merengue» cette saison avec 27 buts et 7 passes décisives en 38 apparitions, sont tombés contre une autre équipe anglaise: Chelsea. Depuis l’arrivée de Thomas Tuchel sur le banc, les Londoniens ont retrouvé de l’efficacité et -surtout-de la robustesse défensive. C’est ce qui fait la force des Blues depuis un certain temps. On parle d’un team qui a concédé 8 buts seulement sur les 20 derniers matchs. Excepté cette grosse déroute (2-5) en réception de West Bromwich, N’Golo Kanté & cie n’ont jamais encaissé plus d’un but dans une rencontre. Ils ont signé 16 clean sheets sur 20. Ce qui reste une stat’ impressionnante. Cette arrière-garde bétonnée a joué en leur faveur pour atteindre la finale de la FA Cup en éliminant Manchester City en plus de remonter à la 4e place au classement de la Premier League.

«Le bon moment pour jouer ce match»
Naturellement, le coach de Chelsea peut se montrer confiant même s’il sera en appel face à l’ogre de la LDC. «J’ai le sentiment que nous pouvons jouer à un niveau élevé à chaque rencontre et si nous ne pouvons pas le faire, nous pouvons empêcher le rival de bien le faire.
Mes joueurs sont prêts à travailler et à souffrir ensemble (…). Nous ne pouvons pas nous attendre à des choses incroyables mais nous avons de l’expérience. Nous avons eu des matchs difficiles et nous pensons que c’est le bon moment pour jouer ce match. (…) Parfois, lorsque vous affrontez une équipe aussi grande que Madrid, le mieux est peut-être de montrer votre vrai niveau», a estimé le technicien allemand hier en conférence d’avant-match. Pour ce qui est des effectifs, on notera que le Real enregistre le retour d’Eden Hazard et Toni Kroos. Une bonne nouvelle pour «Zizou» qui a besoin de toutes ses armes pour cette première partie de la bataille qui s’annonce ardue et passionnante en attendant la 2e affiche qui mettra aux prises le Paris Saint-Germain et Manchester City demain à la même heure. n