Mercredi soir, Luka Modric a livré une belle prestation face à Chelsea en quart de finale retour de l’UEFA Champions League. Malgré la défaite des Merengues (2-3, vainqueurs 3-1 à l’aller, ndlr), le footballeur de 36 ans a été l’un des grands hommes de cette rencontre où il a parfois souffert à l’image de son équipe. Mais le Ballon d’Or 2018, précieux défensivement comme offensivement, a surtout su se montrer décisif à un moment clé.

Un amour de passe
Alors que le Real Madrid était mené 3 à 0 et potentiellement éliminé, Modric a dégainé un amour de passe de l’extérieur du pied droit sur le but de Rodrygo, tout juste entré en jeu (1-3, 80e). Un coup de génie millimétré qui a relancé les Merengues, qui se sont finalement qualifiés, et qui a suscité de nombreuses réactions tant le geste était beau. Après la rencontre, Iker Casillas s’est enflammé sur Twitter. «Sur le 1-3, Luka Modric a la possibilité de se déplacer vers Vinicius Jr. C’était la passe la plus logique et celle qui entre dans la surface adverse. Il met l’extérieur même en un an (de travail) on n’arriverait pas à en faire autant, et donne une passe à Rodrygo qui est une passe de fou. Etonnant ! Génie». Egalement sous le charme, Alessandro Del Piero, sur le plateau de Sky Italia, a félicité le maestro merengue. «Je lui ai dit : “Profites mon ami, tu as tout fait tout seul!», a confié l’Italien.
En Angleterre, Thierry Henry a déclaré sur le plateau de CBS Sports : «ce type a 50 ans. Mais comment peut-il encore faire cela ? C’est exceptionnel». Présent à ses côtés, Jamie Carragher a confié : «si je dois sortir le moment qui m’a le plus marqué sur cette double confrontation, c’est bien cet extérieur du pied magique. Cette passe a tout simplement changé le match. L’une des plus belles que je n’ai jamais vues ! Il est célèbre pour ce geste mais cela me fait le même effet à chaque fois. C’était absolument parfait et juste magnifique à regarder». Sur BT Sports, Rio Ferdinand a commenté : «Cette passe décisive de Modric est la raison pour laquelle j’ai perdu ma voix aujourd’hui. C’est tout simplement illégal de faire cela ! J’ai crié ‘Luka’, ‘Muka’. Mais quel que soit son nom, ce joueur est phénoménal».