Comme on l’a révélé dans nos colonnes dimanche dernier, le MC Alger n’est pas encore certain de disputer le premier tour de la Coupe
de la Confédération CAF face au CS Sfaxien le 22 décembre prochain. En effet, le duel entre le « Doyen » et les Buffles de Borgou (Bénin) fait partie des 6 rencontres qui ont connu des couacs. Et il s’avère que l’identité de l’équipe qui passera au prochain tour n’est pas encore déterminée. Explications.

Dans un environnement sanitaire délicat, le Tour préliminaire de la Ligue des Champions CAF, auquel prenaient part 88 équipes, a connu quelques couacs. C’est ce que la Confédération africaine de football (CAF) a souligné lundi dans un communiqué. « Dans un contexte marqué par de nouveaux défis inhérents à l’épidémie de COVID-19, la CAF vient de boucler les matches retour du 1er tour préliminaire de la Ligue des Champions de la CAF Total et de la Coupe de la Confédération. Au total, pour la ligue des champions : 38 matches se sont déroulés normalement sur les 44 programmés alors que pour la Coupe de la Confédération, 34 ont eu lieu sur les 38 prévus », a informé l’instance.
Parmi les explications qui ont connu des contretemps, il y a ce match « retour » entre le MC Alger et les Buffles de Borgou qui devait se tenir le 04 décembre dernier au stade 05 juillet 1962 (Alger). Toutefois, les Béninois n’ont pas pu rallier l’Algérie afin d’animer l’acte II après avoir été tenus en échec (1/1) lors de la première manche. Au sujet de cette défection, la CAF a indiqué que « le club béninois a évoqué des difficultés à voyager du fait du manque de vols vers l’Algérie. Ce que conteste la partie algérienne qui a indiqué deux compagnies desservant leur pays.» Si la structure footballistique phare en Afrique a statué définitivement sur les autres oppositions en désignant les 5 teams qui seront présents lors de la prochaine étape, elle a laissé la qualification du « Mouloudia » en suspens non sans préciser que « ce cas sera soumis à la Commission d’Organisation des Compétitions Interclubs qui prendra une décision après avoir consolidé tous les détails et échanges de communications entre les deux clubs ainsi que le retour d’expérience et les informations de la division Voyages de la CAF.»

Le « Doyen » risque même la disqualification
Ainsi, il y aura 3 éventualités : l’une des deux formations sera disqualifiée pour non-respect de la procédure organisationnelle ou, dans un cas échéant et « consensuel », la reprogrammation de la partie d’ici le 18 du mois en cours. Et à cet effet, on a pu apprendre que les dirigeants des Buffles de Borgou ont déjà effectué une pré-réservation à l’hôtel « Mercure » pour un séjour qui commencera le 15 décembre prochain. Sachant que l’équipe visiteuse doit rallier le pays hôte de la rencontre 48 heures avant la tenue de la partie, on peut ainsi conclure que l’opposition serait reprogrammée dans 8 jours. En tout cas, la CAF devrait rendre sa décision incessamment pour que les deux prétendants prennent leurs dispositions. Abdenacer Almas, président du Conseil d’Administration du MCA, avait assuré que lui et son bureau ont tout fait pour que les visiteurs puissent venir à Alger. Mais il faut savoir que le club du receveur se doit, par exemple, de faire les réservations et collaborer avec les autorités du pays afin que les homologues puissent entrer dans le territoire avec des plans de vols restreints en raison de la fermeture des frontières par précaution sanitaire. Le flou est total et les deux directions devront présenter les éléments nécessaires afin que la commission puisse statuer. n