Double buteur lors du huitième de finale retour face à Chelsea (4-1), Robert Lewandowski a continué sur la lancée de sa saison en réalisant une performance de haut niveau. Avec 13 buts au compteur en C1, il n’est qu’à 4 petites longueurs du record de buts sur une campagne, détenu par Cristiano Ronaldo.
Il fait partie de ceux qui ont eu le droit d’être frustré, le 20 juillet dernier, quand France Football a annoncé que le Ballon d’or 2020 était annulé. Parce que Robert Lewandowski était un sérieux concurrent. Auteur d’une excellente saison sous la tunique bavaroise, que ce soit avant ou après l’interruption de la saison due au coronavirus, «Lewy» a encore sévi, samedi, lors de la reprise de la Ligue des champions.

Une saison divine à tous les niveaux
Double buteur, double passeur et donc impliqué sur les quatre buts du Bayern face à Chelsea (4-1), Lewandowski a mis de côté les doutes sur sa capacité à maintenir son niveau de forme, plus d’un mois après son dernier match officiel avec le Bayern. Très en jambes, le Polonais a mis le feu à une défense des Blues fébrile. Une remise en jambes nécessaire pour le numéro 9 avant de s’envoler pour Lisbonne et son Final 8. Avant même de poser ses valises à Lisbonne, Lewandowski est déjà auteur d’une saison sensationnelle. Il a inscrit 53 buts en 44 matches avec le Bayern toutes compétitions confondues. En Ligue des champions, les chiffres du Polonais sont tout aussi affolants. L’attaquant a inscrit 13 buts en 7 rencontres, et a par ailleurs marqué dans chacune d’entre elles. Il est logiquement en tête du classement des buteurs de cette édition de la C1, devant Erling Haaland (10 buts), déjà éliminé.

Privé de Soulier d’or, un autre record en vue
Privé de son Soulier d’or par Ciro Immobile dans les toutes dernières journées de la Serie A, Robert Lewandowski peut encore aller chercher un record. Celui de meilleur buteur sur une seule campagne de Ligue des champions. Le recordman en question est, sans grand suspense, Cristiano Ronaldo, avec 17 réalisations lors de l’édition 2013-2014. Le Polonais n’est qu’à quatre longueurs, donc.
Et s’il continue sur son rythme de folie, le numéro 9 bavarois a tous les arguments pour dépasser CR7. Et même si ce format inédit n’aide pas « Lewy », étant donné que les qualifications se joueront sur des matches couperets et non des rencontres aller-retour, le Polonais est tout à fait en mesure d’inscrire quatre buts d’ici le 23 août et la finale. Première obstacle de taille pour Lewandowski : Marc-André Ter Stegen, à qui il fera face le 14 août prochain lors du quart entre le Bayern et le Barça. n