Dans son discours prononcé, hier matin, à Vienne, en Autriche, Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA, a défendu le modèle du football européen et sévèrement taclé les promoteurs de la Super Ligue. Il a attaqué «les milliardaires et oligarques qui piétinent toutes les valeurs du football. Dans l’adversité, nous avons fait bloc. Quand nous sommes unis, personne ne peut nous battre.»
Dans la foulée, il en a remis une couche sur «le projet d’une poignée de milliardaires qui n’acceptent pas l’idée que l’on peut perdre sur le terrain». Un peu plus tôt, Gianni Infantino, le président de la FIFA, s’est exprimé notamment sur la future Coupe du monde au Qatar. Concernant les conditions de travail sur les chantiers de la compétition, il a indiqué que «des progrès notables ont été enregistrés», mais il a aussi regretté que «certains ne respectent pas les lois».